NBA : Golden State Warriors, à un pas de la légende

1107
0
SHARE

Cette nuit, la franchise Californienne affrontera les Grizzlies de Memphis avec un objectif incroyable, celui de battre le record de victoires en une saison régulière de NBA, détenu par les Bulls de Chicago.

Qui aurait cru qu’ils seraient capables d’aller aussi loin ? Le parcours que réalisent les Warriors de Golden State est d’ores et déjà historique, et pourrait même devenir légendaire en cas de victoire cette nuit. Depuis fin octobre, l’équipe emmenée par le meilleur joueur du championnat en la personne de Stephen Curry, ne cesse de remporter ses matches. Sur les 81 rencontres qu’ils ont eu à disputer, les Californiens l’ont tout simplement emporté à 72 reprises, record absolu sur une saison en NBA.

Jusqu’aujourd’hui, seuls les désormais très célèbres Bulls de Chicago emmenés par la légende Michael Jordan avaient réussi un tel exploit, en 1996. C’est dire à quel point ce que réalisent les Warriors est impressionnant. Clin d’oeil du destin, l’entraineur de Golden State n’est autre que Steve Kerr… qui était joueur dans l’équipe des Bulls de Chicago pour établir ce record resté inégalé pendant plus de vingt ans.

Stephen Curry, le sniper des parquets

Si la franchise au maillot bleu et jaune joue à ce niveau cette année, c’est en très grande partie grâce à son meneur de jeu Stephen Curry (présent sur la photo). Véritable machine à points, celui que l’on surnomme aux Etats Unis le “tueur à gueule d’ange” ne semble pas avoir fini d’impressionner. Pourtant, les records pleuvent déjà. Depuis le début de saison, il a marqué 392 paniers à 3 points, pulvérisant un record qu’il détenait déjà. Des records qui lui valent sans contestation possible la réputation de meilleur shooter de l’histoire de la NBA. Toutefois, il est impossible d’arriver aussi haut grâce au talent d’un seul joueur. Bien que grandement dépendante de son meneur de jeu, la franchise d’Oackland est aussi construite sur un collectif parfaitement huilé, composé de joueurs en pleine force de l’âge puisque la moyenne d’âge de l’équipe est de 27 ans.

Un record uniquement symbolique ?

Malheureusement, le titre de champion n’est pas encore d’actualité. En NBA, la saison est divisée en deux périodes, immuables l’une de l’autre. La première est appelée “saison régulière”. Durant six mois, c’est plus de 1200 rencontres qui sont disputées, 82 pour chacune des trente équipes en lice. Ensuite arrive la période des plays-offs. Ce sont les phases finales, le moment de la saison tant attendu par les supporters. S’ils décrochent la victoire cette nuit contre la franchise de Memphis, les Warriors établiront donc un nouveau record de victoires (83) en saison régulière, alors que les compteurs seront remis à zéro dès samedi, date de début des plays-offs.

Simon Fuentes