SHARE

Les noms qui compteront ces cinq prochaines années

Les pronostics étaient ouverts depuis le dimanche 6 mai à 20h. Face aux rumeurs et bruits de couloirs, des favoris et outsiders s’étaient détachés du lot. Quelques surprises également dont l’annonce de la non participation de Martine Aubry dans le gouvernement, alors que son nom était même pressenti pour Matignon……Voici les grands gagnants du casting final.

Le Premier Ministre

Pour le poste de Premier Ministre, le nom de Jean-Marc Ayrault était plus qu’une rumeur, jusqu’à une annonce inofficielle par le Président de l’Autorité des Marchés Financiers quelques heures avant l’annonce officielle. Fidèle par mi les fidèles, le conseiller spécial de la campagne de François Hollande est également président du groupe socialiste de l’Assemblée nationale depuis 1997. Jamais ministre mais danseur remarquable de tango et germanophile, ses deux qualités lui seront très utiles.

Les affaires étrangères

Doyen, éléphant parmi les éléphants, trois fois ministre, deux fois président de l’Assemblée nationale et une fois premier ministre, on ne présente plus Laurent Fabius, 65 ans, qui emporte le quai d’Orsay. Sa nomination vient de son expérience plus que de ses affinités avec François Hollande…..L’homme du non était même à l’origine du surnom flatteur de “fraise des bois”. Aujourd’hui serviteur, son agenda sera chargé entre l’Afghanistan et la crise nucléaire iranienne.

L’éducation nationale

Cheval de bataille de la campagne de François Hollande, avec une mesure phare de la création de 60.000 postes dans l’enseignement,c’est à Vincent Peillon que revient le deuxième poste en terme de budget du Gouvernement. L’école il la connaît par coeur, professeur de formation, il est également issu d’une famille de médecins et chercheurs.

La justice

Ce sera une femme indépendante qui emporte les sceaux, Christiane Taubira.

L’économie, les finances et le commerce extérieur

Ce ne sera pas Matignon mais Bercy pour Pierre Moscovici.

Les affaires sociales et la santé

Spécialiste de la protection sociale, Marisol Touraine emporte également la santé.

L’égalité des territoires et le logement

A 37 ans, celle qui a su pacifier les verts, Cécile Duflot voit un tournant dans sa carrière en devenant Ministre.

L’intérieur

Une consécration pour Manuel Valls qui devient le locataire de la place Beauvau.

L’ecologie, le développement durable et l’énergie

Spécialiste des finances publiques, Nicole Bricq qui avait appelé à ne pas créer de “Hollandette” emporte la lourde mission de l’écologie.

Le redressement productif

Dénomination inédite pour un Ministère, on avait maintes fois entendu pendant la campagne François Hollande parler de redressement productif. Ce sera le spécialiste des alliances et revirements, Arnaud Montebourg, qui définira ce terme.

Le travail, l’emploi et le dialogue social

Un autre fidèle de François Hollande, Michel Sapin.

La défense

Nicolas Sarkozy lui avait proposé deux fois ce poste, mais Jean Yves Le Drian ne voulait rien entendre.

La culture et la communication

Aucune surprise sur la nomination de Aurélie Filipetti, chargée du même dossier pendant la campagne.

L’enseignement supérieur et la recherche

Une surprise avec la nomination de Geneviève Fioraso, spécialiste de l’innovation mais moins des universitaires.

Les droits des femmes

Najat Vallaud-Belkacem sera également porte-parole du gouvernement

L’agriculture et l’agroalimentaire

Proche du Président et spécialiste de l’agriculture, ce poste revenait naturellement à Stéphane Le foll

La réforme de l’Etat, la décentralisation et la fonction publique

Garde des sceaux de 2000 à 2002, Marylise Lebranchu sera aux commandes.

L’Outre-Mer

Bienvenue en Hollandie, où François Hollande avait été historiquement plébiscité. Le poste revient naturellement à Victorin Lurel, l’homme fort de la gauche en Guadeloupe.

Sports, jeunesse, éducation populaire et vie associative

Médecin du sport, Valérie Fourneyron emporte les sports.

Un gouvernement qui privilégie l’ouverture, pas sûr, peut être une ouverture discrète vers les verts….et quelques haches de guerre enterrées: La Hollandie et ses fidèles.