États-Unis : un jeune de 19 ans arrêté pour avoir essayé de tuer Donald Trump

1535
0
SHARE

Michael Sandford, un jeune Britannique de 19 ans, a été arrêté à Las Vegas, après avoir essayé de tuer Donald Trump lors d’un de ses rassemblements. Un acte que le jeune homme avait longuement prémédité à l’avance et qu’il assume totalement.

Samedi 18 juin 2016, Michael Sandford, se rendait à un meeting du candidat aux présidentielles américaines Donald Trump, organisé dans le Casino Treasure Island de Las Vegas, lorsqu’il a tenté de s’emparer de la crosse de l’arme d’un agent du Secret Service avant d’être maîtrisé par les forces de l’ordre. Le bureau du procureur a expliqué que Michael Sandford, placé en détention et formellement inculpé de tentative de meurtre depuis hier, ne pourrait pas être libéré sous caution, en attendant la prochaine audience qui aura lieu le 5 juillet 2016. Il est jugé ” dangereux et présente un risque d’évasion.” Le jeune homme risque plus de dix ans de prison et 250 000 dollars d’amende. Capture d’écran 2016-06-21 à 11.08.11

Un acte prémédité et assumé

Sandford a révélé de lui-même qu’il était venu dans le but de “tuer Trump”, un projet qu’il échafaude depuis un an. Le jeune homme s’est largement confié aux enquêteurs : vendredi, il est allé prendre des cours de tir car il n’avait encore jamais utilisé d’arme. De toute façon, il a avoué dans ses confidences qu’il ne croyait pas qu’il aurait pu réussir et que les forces de l’ordre l’auraient tué avant. Au cas où ses intentions échoueraient, Michael Sandfort avait acheté un autre billet de rassemblement, cette fois-ci à Phoenix en Arizona, pour toujours essayer de “tuer Trump”. Et que si on le remettait dans la rue demain, il essayerait, encore et encore. Ni le candidat républicain, ni ses porte-paroles ne se sont exprimés là-dessus. donald-trump-candidat-republicain-a-la-maison-blanche-le-2-juin-2016-a-san-jose-en-californie_5613307

Mais quelles sont les motivations de Michael Sandford ? Elles n’ont pas encore été mises à jour, mais il semble que ce ne soit pas difficile de deviner, étant donné le personnage de Donald Trump, largement controversé pour ses paroles de haine, de racisme, d’amalgames et de stigmatisation. Dommage que la seule personne qui ait voulu stopper ce Hitler grandissant, définitivement, se soit fait attraper.