SHARE

Les Jeux Olympiques de Rio 2016 font énormément parler d’eux avant même qu’ils ne soient commencés. En effet, après le démantèlement d’une cellule soupçonnée être terroriste, un homme a été arrêté car il aurait prêté allégeance à l’Etat Islamique.

C’est la police brésilienne qui a annoncé hier jeudi 28 juillet 2016 qu’un homme avait été arrêté. Soupçonné de terrorisme, Chaer Kalaoun est un brésilien d’origine libanaise. Le ministre de la justice brésilien, Alexandre de Moares, a déclaré : “Le détenu à Rio de Janeiro était déjà impliqué, il avait un lien avec des entités terroristes depuis la Coupe du monde 2014”.  “Ensuite, nous avons continué à enquêter sur lui et il a quitté le Brésil. Il est allé en Syrie, est revenu au Brésil et a fait allégeance à l’Etat islamique. C’est pourquoi il a été nécessaire d’approfondir l’enquête et nous avons décrété sa capture.” a-t-il ajouté par la suite.

Les arrestations se succèdent avant la cérémonie des Jeux Olympiques 2016 à Rio. Déjà la semaine dernière l’opération Hashtag lancée par les autorités brésiliennes avait permise l’arrestation de 12 personnes. Cette cellule était soupçonnée de préparer des attaques terroristes pour les lancer lors du déroulement des Jeux du 5 au 21 août.

Chaer Kalaoun a donc été arrêté : selon la presse, il recruterait des gens dans le pays afin de les rallier à la cause de l’organisation terroriste. Il s’était rendu au Liban en 2013 et avait été arrêté une première fois pour port d’armes illégal en 2014 lors de la Coupe du Monde de Football. Selon son avocat, Kalaoun a été placé dans la prison d’Ary Franco à Rio. “Il n’a aucun lien avec l’EI”, a insisté l’avocat. “Il ne lui a pas prêté allégeance, donc, il n’est pas en train de recruter, d’amener des personnes, de collaborer ni d’encourager les projets de l’EI”. a d’ailleurs expliqué ce dernier.

La sécurité a quant a elle été renforcée. 85 000 personnes ont été déployées dans le cadre de l’événement sportif.

Aurélie Robert