Jeux Paralympiques 2016 : La France termine à la douzième place

Jeux Paralympiques 2016 : La France termine à la douzième place

2424
0
SHARE

La cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques de Rio a eu lieu hier, dimanche 18 septembre. L’heure est donc au bilan pour les athlètes français qui ont récolté 28 médailles dont 9 en or.

tableau des médailles

9 médailles d’or, 5 en argent et 14 en bronze

Malgré un début un peu chaotique pour les français, le bilan des Paralympiques 2016 est plutôt positif selon Emmanuelle Assmann, la présidente du Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) puisque la France termine à la douzième place de ces Jeux Paralympiques. “Neuf médailles d’or, c’est une belle réussite pour cette équipe qui a toujours été déterminée” s’est-elle félicité. Néanmoins, 14 athlètes français ont du se contenter de la médaille en chocolat et sont restés au pied du podium. A Londres en 2012, la France avait terminé 16ème avec 45 médailles dont 8 en or. Cette année, la délégation française a opté pour une nouvelle stratégie : emmener moins d’athlètes pour ne prendre que les meilleurs (154 en 2012 contre 126 cette année) et essayer d’atteindre le Top10. Une stratégie payante pour Emmanuelle Assmann qui annonce “70% de finalistes” à Rio.

La France loin de ses voisins européens

La France n’est qu’à la 7ème position du classement Européen, loin derrière la Grande-Bretagne et ses 147 médailles, 2ème au classement général. Mais la délégation française a aussi été dominée par l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne ou encore l’Espagne.  Tout comme à Londres en 2012, la Chine montre sa supériorité en remportant 239 médailles. Enfin, on notera l’absence de la Russie qui était 2ème à Londres et qui a été exclue de ces Jeux Paralympiques pour des raisons de dopage.

Une meilleure visibilité des Paralympiques

Cette année et pour la première fois, les Jeux Paralympiques ont été retransmis en direct à la télévision française. Avec plus de visibilité, les handisports pourraient-ils attirer plus de monde ? Selon Gérard Masson, président de la Fédération française handisport, cette médiatisation n’aidera pas à avoir “10 000 licenciés de plus” : “La médiatisation de cette année pourra aider mais là où nous devons être bons c’est en donnant envie aux gens de venir et en répondant à leurs besoins”. Encore trop peu de clubs de sport proposent des activités adaptées aux personnes en situation de handicap. “Pour aller chercher des médailles, il faut qu’on aide les gens à se rencontrer, qu’ils s’entraînent ensemble, qu’on créé des opportunités n’importe où en France.”

Aujourd’hui, la délégation paralympique française est face à un nouveau défi : appuyer la candidature de Paris pour les Jeux de 2024.

Héloïse Thebault