SHARE

Le défenseur parisien a été condamné à deux mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris ce lundi 26 septembre.

Le défenseur du PSG, Serge Aurier, a été condamné lundi à deux mois de prison ferme et 600 euros d’amende pour violences sur personne dépositaire de l’ordre public, survenue lors d’une altercation avec des policiers à la sortie d’une boîte de nuit parisienne le 30 mai dernier. L’international ivoirien a toujours nié les accusations, mais la justice n’a pas retenu sa version des faits.

Une peine aménageable

Néanmoins, Serge Aurier n’ira pas en prison. Car comme l’indique une journaliste de France 3 île-de-France, la peine du joueur de 23 ans est aménageable. Cela signifie donc que le latéral droit du Paris Saint Germain est, d’un point de vue purement judiciaire, autorisé à tenir sa place lors du prochain match de ligue des champions ce mercredi contres les bulgares de Ludogorets Razgrad.

Valentin Demay