SHARE

“Maupassant, Au bord du lit”, tous les mardis à 20h30 au Théâtre de l’Archipel

Déjà un succès cet été à Avignon, cette comédie “Au bord du lit” va vous donner du ressort…

Un véritable coup de jeunesse avec ce texte de Maupassant revu et botoxé.

Cinq portraits malicieux croqués dans un décor de boudoir variant sur des airs de jazz pour faire swinguer l’alternance des tempéraments.
Attaché à sa liberté, Maupassant aimait trop les femmes pour sacrifier l’ivresse des aventures sans lendemain au romantisme d’une relation exclusive.
Mais si l’homme était libertin, il n’était ni goujat ni hypocrite et exhortait avec sincérité ces dames à des vagabondages équivalents.
Les personnages extraits de ces nouvelles sont tantôt de sacrées chipies, tantôt de magistrales intrigantes, elles évoquent leurs secrets d’alcôves avec une irrésistible drôlerie.

LE GENRE FÉMININ EST ICI À L’HONNEUR

LE SIGNE : Une jeune épouse repentante mais émoustillée confesse à sa meilleure amie sa toute première aventure extraconjugale.

LES CARESSES : L’acte amoureux indispensable preuve d’attachement pour l’homme aimant, redouté par la femme aimée, devient l’objet d’une enfiévrée correspondance entre les amoureux.

SAUVÉE :Trop tôt et mal mariée, une jeune femme n’a plus qu’une issue, le divorce. Encore, faut-il que le « détestable » mari en porte l’entière responsabilité. Heureusement l’ingéniosité et la solidarité féminine peuvent tout.

MOTS D’AMOUR : Sois belle et tais-toi ! Cette misogynie est bien horrible sans doute mais les mots d’amour de nos petits êtres aimés peuvent parfois devenir de véritables maux d’amour.

LE BORD DU LIT : Le mari volage adepte des amours tarifées, pris au piège par sa propre épouse qui se révèle être, pour lui, la plus tentante des cocottes.

Théâtre de l’Archipel 17 boulevard de Strasbourg 75010 Paris (métro Strasbourg Saint Denis)

Romain Canot