SHARE
Cristiano Ronaldo félicité par ses coéquipiers après le deuxième but. /Reuters

Dans le derby qui les opposait hier soir à l’Atlético en demi-finale aller de la Ligue des Champions, les joueurs du Real Madrid se sont imposés 3-0 grâce à un triplé de l’inévitable Cristiano Ronaldo. Leurs adversaires du soir sont maintenant condamnés à réaliser un exploit mercredi prochain lors du match retour pour se qualifier en finale.

Pour ceux qui en doutaient encore, Cristiano Ronaldo a prouvé hier soir qu’il était bien un des meilleurs joueurs de l’histoire de ce jeu. Après avoir écœuré la défense du Bayern Munich au tour précédent (un doublé à l’aller et un triplé au retour), le portugais a récidivé hier soir en inscrivant de nouveau trois buts face à son meilleur ennemi, l’Atlético Madrid d’Antoine Griezmann. Ce dernier, très discret hier soir, n’a pu que constater l’écart qui le sépare encore de CR7, quadruple ballon d’or.
La star du Real a commencé fort, dès la 10ème minute, en trompant Jan Oblak d’une tête puissante suite à un centre du capitaine Sergio Ramos. La suite de la première mi-temps fut à sens unique, avec un Real archi-dominateur qui se procura plusieurs occasions nettes, notamment sur une tête de Varane (16e) ou encore sur un ciseau de Karim Benzema (29e). Les hommes de Zinedine Zidane pouvaient rentrer satisfaits à la pause, par le résultat mais aussi par le contenu. La deuxième mi-temps fut beaucoup plus décevante car bien moins intense mais Cristiano Ronaldo profita d’une défense approximative de l’Atlético pour enfoncer le clou (73e puis 86e) et propulser le Real vers la finale, qui aura lieu le 3 juin prochain à Cardiff.
De son côté, l’Atlético a une semaine pour corriger tout ce qui n’a pas fonctionné hier soir et espérer un miracle devant son public du stade Vincente-Calderon. Il faudra au moins ça pour éviter une quatrième élimination consécutive contre le Real dans cette compétition après les finales de 2014 et 2016, et le quart d’il y a deux ans. Quant à l’autre demi-finale, le match aller opposera ce soir le dernier représentant français, Monaco, qui recevra la redoutable Juventus de Turin, finaliste de l’épreuve en 2015. Porté par une équipe jeune et une attaque de feu, Monaco espère créer une nouvelle sensation en éliminant les Turinois, meilleur défense de la compétition avec seulement deux buts encaissés.