Orange supprime les frais d’itinérance en Europe dès le 18 mai

526
0
SHARE

L’opérateur Orange a décidé d’anticiper la fin des frais de roaming dès le 18 mai. Les clients Orange et Sosh pourront utiliser l’intégralité de leur forfait partout en Europe sans supplément ni limitation de data, le tout en 4G.

Conformément à la décision de la Commission Européenne, il sera possible d’utiliser son forfait mobile dans les 28 Etats membres de l’UE, la Norvège, le Lichtenstein et l’Islande sans surcoût à partir du 15 juin. Orange et Sosh anticipent cette échéance en autorisant leurs abonnés à utiliser leur forfait mobile lorsqu’ils voyageront en Europe, comme s’ils étaient en France. Les appels, SMS et MMS et l’utilisation d’internet mobile se feront donc sans surcoût depuis les pays européens, la Suisse et l’Andorre vers la France métropolitaine et également vers ces mêmes pays européens.

L’opérateur ne facturera pas de frais supplémentaires une fois que l’internaute aura atteint son quota de data, le débit sera simplement réduit. Orange alertera ses clients lorsque 80% de leur enveloppe de data sera consommée, et à son épuisement. À la différence de Free Mobile qui propose déjà depuis le mois de mars une enveloppe de 5 Go de data par mois utilisable dans 35 pays étrangers. Bouygues Telecom réduit également le débit quand la limite de data est atteinte et oscille entre 15 jours par an et 35 jours selon les forfaits. L’offre d’Orange semble donc être la plus intéressante.

Orange proposera de la 4G partout où elle est disponible (dans quasiment toute l’UE, sauf à Malte et Chypre) et non de la 3G comme Free mobile ou SFR. Concrètement, l’idée d’Orange est de se démarquer par la qualité de son réseau.

Dans certains pays comme l’Allemagne, le prix des forfaits mobiles est beaucoup plus élevé qu’en France. Certains utilisateurs pourraient vouloir souscrire un abonnement dans un autre pays que celui où ils résident. Des dispositions sont prévues pour limiter les possibles abus, les opérateurs télécoms ont la possibilité de limiter la gratuité du roaming à 4 mois dans l’année.

Chloé Parisse