L’investiture d’Emmanuel Macron

901
0
SHARE

Emmanuel Macron est officiellement le 8e président de la Ve République. Ce dimanche 14 mai, le plus jeune des Présidents a investi l’Elysée. 

Une arrivée remarquée

Des centaines de photographes et cameramen étaient présents pour immortaliser l’arrivée d’Emmanuel Macron. L’ancien premier ministre est arrivé au bord d’une Renault Espace blindée. Il a remonté d’un pas lent le tapis rouge, sous la pluie. Emmanuel Macron a applaudi François Hollande et l’a comme le veux la tradition raccompagner jusqu’à sa voiture. Laurent Fabius, le président du Conseil constitutionnel a proclamé un long discours en l’honneur du Président. Il a avant tout salué le fait qu’Emmanuel Macron était “un homme de notre temps”.

L’heure de l’investiture

Après cela, le jeune Président a reçu les insignes de grand-croix de la Légion d’honneur, puis Emmanuel Macron a prononcé un discours consacré aux Français. Les phrases à retenir de son discours sont les suivantes: “Je ne céderai sur rien des engagements pris vis-à-vis des Français” et il promet que “Le travail sera libéré, les entreprises seront soutenues, la création et l’innovation seront au coeur de mon action”.

Une cérémonie sous haute-surveillance

Le reste de la cérémonie s’est poursuivie dans les jardins de l’Elysée où 21 coups de canon ont été tirés depuis l’esplanade des Invalides. Emmanuel Macron a également passé en revue chaque troupes. Le nouveau Président a continué le protocole, en remontant seul les Champs-Elysées à bord d’un véhicule militaire. Il est allé ainsi jusqu’à la place de l’Etoile. Il a été escorté par les cavaliers de la Garde Républicaine et par de nombreux motards. Plus de 1500 policiers étaient mobilisés pour protéger le Président de la moindre attaque. Comme ses prédécesseurs, Emmanuel Macron à raviver la flamme sur la tombe du soldat inconnu qui se situe sous l’Arc de Triomphe.

Pour le moment, Emmanuel Macron a le droit à un peu de répit son parcours du combattant se poursuivra à 17 heures à l’Hôtel de Ville de Paris, avec une nouvelle cérémonie traditionnelle.

Maryann Lorcet