Festival de Cannes : les moments les plus insolites !

383
0
SHARE

Du glamour, de l’émotion, et une bonne dose d’imprévu, c’est ça le festival de Cannes. Retour sur quelques moments forts qui ont marqué l’histoire du rendez-vous annuel du cinéma. 

Sophie Marceau … très sexy !

 Sophie Marceau au Festi­val de Cannes, c’est toujours un régal. Au cours de ses nombreuses appa­ri­tions sur la Croi­sette, l’ac­trice a su éblouir la foule avec de jolies robes. Mais elle a aussi faire beaucoup rire avec de petits inci­dents. Son passage sur le tapis rouge en 2005 avait notamment marqué les esprits. Un sein s’était brusque­ment échappé de sa robe. 10 ans après, rebelotte ! En 2015, après l’ouverture des festivités durant laquelle elle est apparue radieuse, la star a fait sensation en cette soirée du 14 mai pour la montée des marches du film Mad Max: Fury Road. Sensation, on peut le dire avec ce nouvel incident vestimentaire. Sa robe portefeuille a en effet laissé entrevoir sa culotte.

La montée des marches pieds nus de Julia Roberts. 

Le jeudi 12 mai 2016, l’actrice américaine a monté les marches à l’occasion de la projection du film de Jodie Foster, Money Monster, dans lequel elle joue aux côtés de Georges Clooney. Pour sa toute première montée des marches, Julia Roberts a défié le dress code de Cannes qui veut que les femmes foulent le tapis rouge en talons hauts. Mais pourquoi venir pieds nus ? Petit rappel. En 2015 une polémique avait éclaté lorsque plusieurs invitées conviées aux projections du Carol et Amy s’étaient vues refuser l’accès au tapis rouge. Pourquoi ? Parce qu’elles n’étaient pas chaussées de talons hauts ! C’est sans doute en souvenir de cette controverse que la belle s’est déchaussée pour grimper pieds nus les marches.

Lars Von Trier dérape. 

En 2011, le réalisateur danois Lars Von Trier est sur la Croisette pour présenter son film “Melancholia” avec Kirsten Dunst. Pendant une conférence de presse, le réalisateur perd pied et évoque Hitler. Il déclare “il ne fut pas ce qu’on peut appeler un type sympa, mais je le comprends beaucoup, et j’ai un peu de sympathie pour lui.

Mélanie Laurent danse avec Quentin Tarantino.

En 2009, le réalisateur Quentin Tarantino est à Cannes pour présenter “Inglourious Basterds”, son dernier film en compétition pour ce 62e Festival de Cannes. Sur le tapis rouge, lors de la montée des marches, il est avec toute son équipe et commence à faire quelques pas de danse. Mélanie Laurent, qui fait partie du casting, le rejoint rapidement. S’en suivra une danse endiablée sur tapis rouge de Cannes.

L’euphorie de Roberto Benigni en 1998. 
Son film “La vie est belle” permet à l’acteur italien de remporter en mai 1998 le Grand Prix du festival. C’est une ovation dans la salle lorsque son nom est prononcé. L’acteur monte sur scène et se livre à une vraie performance comique. Euphorique, il va d’abord enlacer et embrasser les présentatrices, avant de se jeter littéralement aux pieds de Martin Scorcesse, président du jury. Roberto Benigni commence ainsi son discours par : “Je n’ai pas les mots pour vous donner tout mon amour ! J’ai gagné la palme d’or, que-ce que c’est ?!“, provoquant une fois de plus l’hilarité générale.
Le doigt d’honneur de Quentin Tarantino en 1994. 

Outsider cette année la, le film “Pulp Fiction” remporte à la surprise générale la Palme d’Or. Tarantino, âgé de 30 ans à l’époque, vient recevoir son prix aux côtés de son équipe d’acteurs. Des huées et voix s’élèvent dans la salle, dont celle d’une femme très en colère, qui hurle : “Quelle daube, mais quelle daube, p*tain fait chier !”. Quentin Tarantino décide alors de lui renvoyer un grand sourire avec accessoirement un discret doigt d’honneur ! Simple, mais efficace.

Isabelle Adjani boudée par les photographes. 

En 1983, alors qu’elle était venue à Cannes pour présenter le film “L’Été meurtrier” de Jean Becker, Isabelle Adjani refuse de se plier au traditionnel photocall et ne souhaite pas poser pour la presse. Les photographes ont alors posé leurs appareils au sol et lui ont tourné le dos au moment de sa montée des marches.