Donald Trump accusé d’obstruction à la justice

1006
0
SHARE

Un jour, un scandale. Après les révélations lundi du Washington Post qui indiquait que Trump avait révélé des informations secrètes à la Russie, le New York Times émet de nouveaux éléments à charge contre le président américain. Trump aurait demandé à l’ancien directeur du FBI d’interrompre une enquête contre l’un de ses conseillers.

Un nouveau scandale ?

Une semaine après avoir limogé James Comey, le patron du FBI, Donald Trump était accusé hier de révélations d’éléments secrets à la Russie. Aujourd’hui, c’est une accusation jugée encore plus grave qui accable le président américain.

Selon le New York Times, Donald Trump se serait entretenu avec James Comey, le patron du FBI qu’il a renvoyé le 9 mai, pour lui demander d’interrompre une enquête contre Michael Flynn, son conseiller à la sécurité nationale. “J’espère que vous pourrez juger bon de laisser passer ça, de laisser Flynn. C’est un bon gars. J’espère que vous pourrez laisser tomber ” aurait dit Trump à Comey lors d’un entretien privé le 14 février dernier. C’est une note prise par Comey qui révèle ces propos.

Michael Flynn avait été obligé de démissionner le 13 février, à la veille de l’entretien, pour avoir menti à Mike Pence, le vice-président, sur le contenu d’une conversation téléphonique qu’il avait eu avec l’ambassadeur de Russie aux États-Unis. Il avait également été soupçonné d’avoir des liens financiers avec la Russie et la Turquie.

La Maison-Blanche a immédiatement réagi à ces nouvelles accusations en déclarant que la note de James Comey ne correspond pas à “une description juste ou honnête de la conversation entre le président et M.Comey”.

Trump menacé ?

La succession des controverses ne fait pas les affaires de Donald Trump dans l’opinion publique. Selon un sondage publié dans The Hill, un journal politique, 48% des personnes interrogées souhaitent  la destitution du président américain et 45 pensent que Trump ne terminera pas son mandat, prévu pour durer quatre ans. Certaines figures démocrates appellent également à une destitution de Donald Trump.

Robin Servais