Cannes 2017 : Le film Netflix “Okja” hué et stoppé au bout de 5 minutes

2043
0
SHARE

C’était la polémique de cette édition ce vendredi 19 mai, au cœur de la controverse opposant la plateforme Netflix et le monde du cinéma, le film  “Okja” du cinéaste coréen Bong Joon-ho. Le film s’est fait huer et a rencontré des soucis techniques, obligeant brièvement l’interruption de sa projection. Les organisateurs du Festival ont présenté leurs excuses.

“Okja” est un long-métrage fantastique sur l’amitié entre une petite fille et un animal génétiquement modifié, sur lequel une multinationale tente de mettre la main. C’est l’un des deux films Netflix en compétition officielle et c’est aussi le film de toutes les discordes. Projeté ce matin aux journalistes et professionnels, avant d’être montré à nouveau ce soir à 19h après la montée des marches des acteurs du casting (Tilda Swinton, Jake Gyllenhaal, Steven Yeun), le film n’a pas été très bien accueilli. En ce troisième jour de festival, “Okja” est la cible de nombreuses critiques car produit par la plateforme américaine, il n’a pas sa place dans la Sélection officielle pour certains festivaliers. Lors de l’apparition du logo Netflix, les sifflets ont résonné dans l’auditorium Lumière. La polémique sur les deux films Netflix en compétition cette année à Cannes n’en finit pas de scandaliser les profesionnels. Le président du jury Pedro Almodovar à déclarer publiquement, et à demi-mots, qu’il était hors de question qu’il leur décerne la palme d’or.

Mais c’est quelques minutes après que le film ait été hué, que la projection s’est arrêtée. Le film a en effet dû être interrompu au bout de cinq minutes parce que “diffusé sous le mauvais format”. Certains ont également évoqué un problème de rideau mal ajusté qui masquait une partie de l’écran. Les spectateurs, en colère, ont dû attendre un moment avant que l’incident soit solutionné et le film relancé. Suite à cette projection catastrophique et pour calmer les ardeurs de certains qui crient déjà au sabotage de ce film, le festival de Cannes a immédiatement diffusé un communiqué expliquant que l’incident est “uniquement dû aux services techniques du Festival” s’excusant également auprès des équipes du film.

En conférence de presse, Bong Joon-ho a même plaisanté: «C’est génial, vous avez pu revoir deux fois les premières séquences bourrées d’informations». Avant de poursuivre : «Ces soucis sont fréquents dans les festivals». Pour le patron de Netflix, Reed Hastings, “Okja” est un “film incroyable que les salles de cinéma veulent empêcher de faire partie de la compétition à Cannes”, écrivait-il la semaine dernière sur Facebook au plus fort de la polémique.

Le film sera disponible dès le 28 juin prochain sur la plateforme Netflix et demeure bel et bien en lice pour la palme d’or.

La bande annonce ci-dessous :

Chloé Parisse