Ligue 2: six prétendants à la montée en Ligue 1

188
0
SHARE
Capture d'écran du classement de Ligue 2, Google

Le soir du vendredi 19 mai 2017 va se dérouler la 38ème et ultime journée de Ligue 2, un championnat où les futurs promus en première division ne sont pas encore définis. 

Le suspense va durer jusqu’au bout pour savoir quelles équipes monteront en Ligue 1. Six équipes sont encore dans la course au podium, synonyme de montée en première division (pour les deux premiers seulement, le troisième jouant deux matchs de barrage face au 18ème de Ligue 1). Cette soirée, qui débutera à 20h30 vendredi 19 mai, promet d’être le théâtre d’une véritable bataille à distance entre les six premiers du classement.

– RC Strasbourg (1er) vs Bourg-en-Bresse Péronnas (14ème)

Après avoir connu une rude descente aux enfers, les entraînant jusqu’en CFA2, le Racing Club de Strasbourg a l’occasion de revenir dans l’élite, près de dix saisons après la relégation. Le leader de la Ligue 2 bénéficie d’un point d’avance sur le dauphin Amiens et le troisième Troyes et deux sur Lens et Brest, respectivement quatrième et cinquième. Seulement trois points les séparent de Nîmes et la différence de but ici ne joue pas forcément en leur faveur: seul Brest a du retard sur ce point là. Après deux nuls d’affilée, la victoire est primordiale pour les Alsaciens, qui possèdent la meilleure attaque du championnat tout en encaissant beaucoup de buts (deuxième pire défense dans les dix premiers avec 46 buts encaissés).

– Stade de Reims (7ème) vs Amiens SC (2ème) / FC Sochaux (11ème) vs Troyes (3ème)

Tous deux à égalité au nombre de point, Amiens et Troyes auront eux aussi à coeur d’assurer une victoire à l’extérieur, tout en souhaitant dépasser Strasbourg pour valider leur montée en Ligue 1. La différence de but jouant en la faveur des amiénois, le duel à distance entre les deux équipes n’en sera que plus âpre. Pour Amiens, gagner serait synonyme de la première montée en Ligue 1, et cela en plus de cent ans d’existence. Mais il faudra d’abord s’imposer face à Reims, qui sont les adversaires les mieux classés de tous ceux affrontant les clubs du Top 6. Pour Troyes, habitué à faire l’ascenseur entre les deux divisions, il faudra s’imposer à l’extérieur, ce qui n’est pas leur point fort cette saison: cinq petits matchs remportés à l’extérieur. Un point à contraster puisque leur adversaire, Sochaux, est également en difficulté sur ses terres avec cinq victoires à Auguste-Bonal.

– RC Lens (4ème) vs Niort (10ème) / Stade Brestois (5ème) vs GFC Ajaccio (9ème)

Fort d’un succès 4-0 lors de la 37ème journée face à Ajaccio, le club nordiste compte lui aussi sur une défaite de l’un des membres du trio de tête pour espérer une montée en Ligue 1. Les lensois pourront compter sur le soutien des 38,000 spectateurs attendus au stade Bollaert-Delelis pour s’imposer. Les brestois, à égalité de points avec Lens, peuvent regretter leur fin de saison. Sur le podium pendant 32 journées, à la première place durant 22, Brest n’a désormais presque plus son destin en main à l’aube de leur dernier match de la saison. La victoire est donc impérative pour les hommes de Jean-Marc Furlan face à des corses qui n’ont plus rien à jouer.

– Stade Lavallois (20ème) vs Nîmes Olympique (6ème)

Sur une série de deux victoires consécutives, Nîmes peut encore espérer que seules trois équipes finissent la 38ème journée avec 64 points, synonyme d’une possible qualification, à condition de s’imposer à Laval, dernier du championnat, et que la différence de but joue en leur faveur. Le Stade Lavallois, assuré d’être délégué en National, peut tout de même crée la surprise et jouer les trouble-fêtes.

Vous l’aurez compris, chaque équipe doit impérativement gagner en espérant que leurs adversaires directs soient défaits. Réponse ce soir. 

Pierre MORIN