SHARE

Après avoir été éliminé dès le premier tour le Français s’est prêté au jeu des interviews d’après match, le problème: il a embrassé de force à plusieurs reprises une journaliste d’Eurosport Maly Thomas.

Une séquence qui fait déjà scandale et a provoqué la réaction de d’une ancienne ministre Cécile Duflot:

Très rapidement la journaliste d’Eurosport s’est confiée au Huffington Post “Il ne donne pas une bonne image de lui. Il se détruit tout seul en faisant ça”. Cette scène est le reflet “des rapports entre les hommes et les femmes qui peuvent exister dans la vie courante”, a-t-elle ajouté. “Ce sont des situations que l’on banalise et qui ne devraient pas l’être”.

“Je les connais, je sais que ce n’était pas méchant, assure-t-elle concernant les rires de ces collèges pendant cette séquence. “Ce n’était en aucun cas des moqueries. Ils ont ri parce qu’ils croyaient à une blague, mais ils ont vite compris que ce n’était pas le cas. Je ne doute pas une seule seconde de leur soutien.” “Mon intention n’est pas de banaliser cette scène, prévient-elle. Mais je ne souhaite pas en faire une polémique.”

En début de soirée le jeune français Maxime Hamou a tenu à s’exprimer via un communiqué: «Je tiens à présenter mes plus profondes excuses à Maly Thomas si elle s’est sentie blessée ou choquée par mon attitude pendant son interview, écrit-il. Je viens de vivre une magnifique semaine ici à Roland Garros en vivant mes plus belles émotions de joueur de tennis, et, j’ai laissé mon trop plein d’enthousiasme s’exprimer maladroitement envers Maly que je connais et que je respecte sincèrement. Rien de tout ce qui est écrit était mon intention. Je suis à sa disposition pour lui présenter mes excuses de vive voix si elle le souhaite, poursuit-il. J’apprends encore tous les jours de mes erreurs pour devenir un meilleur joueur de tennis et une meilleure personne.” 

“La direction du tournoi a décidé de retirer l’accréditation de Maxime Hamou à la suite de son comportement répréhensible avec une journaliste, hier, lundi 29 mai», indique le communiqué.