SHARE

Lors de sa conférence annuelle des développeurs, Apple a présenté HomePod, une enceinte intelligente équipée de Siri. On a hâte ! 

Lenceinte connectée HomePod, dans son habitat naturel. Crédit: Apple

Comme les rumeurs le laissaient entendre, la grande annonce d’Apple lors de sa conférence internationale des développeurs (la WWDC, qui a débuté ce lundi 5 juin sous le soleil californien à San Jose) est bel et bien une enceinte intelligente. Après l’Echo d’Amazon et la Home de Google, deux appareils déjà disponibles à la vente, la firme de Tim Cook réplique avec HomePod et la promesse de révolutionner la manière dont nous écoutons de la musique chez nous. La différence avec ses concurrents : Apple ne présente pas son appareil comme un assistant domestique (bien que celui-ci soit équipé de Siri) et préfère insister sur le son et rien que le son.

Haute d’environ 18 centimètres, la HomePod reprend la forme cylindrique de la Google Home avec un vernis minimaliste qui fait la griffe de la marque à la pomme. Un objet discret et élégant, sept haut-parleurs placés en cercle et d’un caisson de basse maison. Le plus : le logiciel embarqué par Apple et le processeur A8 intégré à l’enceinte pour la doter d’une puissance équivalente à l’iPhone 6. Tenez vous bien, une fois posée où vous le souhaitez, la HomePod reconnaît l’espace autour d’elle et distribue le son en conséquence – tout en assurant l’égalisation des basses, en supprimant l’écho et en modulant le faisceau acoustique en temps réel. Compatible avec tous les iPhone à partir de la version 5S, elle s’appaire d’une manière similaire aux AirPods. Ah oui évidemment, si l’envie vous en prend, il est possible d’en installer plusieurs à la fois : les enceintes se synchroniseront alors entre elles… Rien que ça !

Siri, on écoute quoi ?

La HomePod est conçue pour se brancher à la plateforme Apple Music et ses 40 millions de chansons. Une fois connecté sans fil à la banque musicale d’Apple, vous pourrez aussi faire confiance à Siri qui devient alors votre “musicologue” attitré, avec qui vous communiquerez grâce aux six micros embarqués dans l’appareil. En plus de connaître vos goûts musicaux et de vous proposer des playlists, Siri intègre désormais une série de nouvelles commandes vocales liées au monde de la musique : vous pourrez donc demander à voix haute à votre enceinte qui est le batteur de tel groupe ou quelle morceau était numéro 1 des charts en 1996 – le tout à l’autre bout de la pièce, précise Apple. Ok, c’est la révolution ou bien ?!

Si Apple préfère insister sur la fonction musicale de son HomePod, l’enceinte connectée est également prévue pour servir d’assistant domestique, en supportant non seulement l’AirPlay 2 pour connecter d’autres enceintes dans différentes pièces mais également Home Kit, la solution domotique d’Apple qui permet de contrôler des objets connectés. Sur HomePod, Siri est peut-être “musicologue”, mais il peut également lire les nouvelles, envoyer et recevoir des iMessages, vous donner l’état de la circulation, la météo ou les résultats sportifs, répondre à des questions, vous rappeler vos tâches à venir, faire office de traducteur et contrôler à distance vos objets connectés.

Quel prix ?

Livrée à partir de décembre aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Australie au prix de 349 dollars et à partir de 2018 dans le reste du monde, la HomePod s’annonce comme la véritable entrée d’Apple dans le matériel domotique.