SHARE

L’un des dessinateurs de la toute première super-héroïne Wonder Woman de la maison d’édition DC Comics, Chiff Chiang, a déclaré que l’argent récolté par la vente des dessins de la guerrière amazone serait reversé au planning familial des Etats-Unis. 

Sur son compte Twitter, Chiff Chiang a tenu à dire: «Plus que jamais, il est primordial de soutenir le Planned Parenthood et les services de santé vitaux qu’il dispense aux femmes». L’un des dessinateurs de la guerrière amazone a déclaré vouloir reverser la totalité des recettes ramassées par la vente des dessins de Wonder Woman au regroupement de planification familiale américaine. Les dessins de la super-héroïne sont disponibles depuis le lundi 6 juin 2017 au vendredi 9 juin 2017 sur le site Felix Comic Art.

Pour rappel, Wonder Woman a été créée en 1941 et c’est la toute première super-héroïne de la maison d’édition DC Comics. Le psychologue William Moulton Marston en est le créateur, il a voulu faire de Wonder Woman une icône de la femme moderne. Ainsi, cette guerrière amazone incarne toute les valeurs féministes.

Dans un communiqué de presse officialisant la sortie de la super-héroïne,  il stipulait que:«Wonder Woman a été conçue par le Dr Marston dans le but de promouvoir au sein de la jeunesse un modèle de féminité forte, libre et courageuse, pour lutter contre l’idée que les femmes sont inférieures aux hommes et pour inspirer aux jeunes filles la confiance en elles et la réussite dans les sports, les activités et les métiers monopolisés par les hommes.»

En 2016, Wonder Woman avait eu l’honneur d’être choisie comme ambassadrice officielle de l’ONU, incarnant la campagne défendant «l’égalité des sexes et l’émancipation de toutes les femmes et filles». Cependant, la toute première héroïne avait perdu son titre à cause de détracteurs qui lui reprochaient de véhiculer un message négatif auprès du jeune public.

Aujourd’hui, la super-héroïne est de nouveau au cinéma dans un blockbuster américain. Cependant, Wonder Woman a été interdit au Liban et en Algérie. Le chemin vers l’égalité des sexes est encore loin d’être gagner pour la guerrière.

Maryann Lorcet