Un ingénieur tchèque met au point une voiture volante

745
0
SHARE

Depuis plusieurs années, les constructeurs automobiles rivalisent d’idées pour parvenir à mettre au point une voiture volante. Finalement, c’est Pavel Brezina, un ingénieur tchèque, qui est parvenu à mettre au point le “gyrodrive”. 

En 1989, Retour vers le futur 2 prévoyait la présence de voitures volantes en 2015. Bien que cela soit erroné, près de deux ans après cette fameuse date du 21 octobre 2015, la vision du futur dans le film de Robert Zemeckis est presque effleurée. L’ingénieur tchèque Pavel Brezina a mis au point un semblant de véhicule capable de voler ainsi que de rouler telle une automobile, appelé le “gyrodrive“.

Ressemblant d’avantage à un hélicoptère, l’appareil est doté d’un retors d’hélicoptère pour les mouvements verticaux et d’une hélice à l’arrière pour avancer. Son inventeur relativise tout de même: pas question de faire plusieurs centaines de kilomètres en une journée. Pour l’instant, le principal objectif est de faire déplacer ce “gyrocoptère” sur de courtes distances.

Une première chez les constructeurs

Pavel Brezina affirme également que son appareil est le premier à disposer d’une licence valable dans les airs et au sol. Côté ergonomie, l’engin reste assez simple: une fois l’atterrissage effectué, il ne reste plus qu’au conducteur de ranger les pales, déplier sa plaque d’immatriculation et aller faire le plein à une … simple station essence! De l’autre côté de la frontière en Slovaquie, la société aéromobile met également au point une voiture-volante, beaucoup plus proche de ce qu’imaginait Zemeckis dans son film. Elle serait plus rapide dans les airs comme au sol. Seul bémol: elle coûterait plus d’un million d’euros!

Pierre MORIN