SHARE

Pour combattre le “manspreading”, Madrid vient de mettre en place une nouvelle signalisation dans ses bus. La capitale espagnole demande aux hommes de ne pas écarter trop largement les jambes dans le bus pour ne pas empiéter le siège voisin. 

Voici le quotidien des femmes, quelle femme n’a jamais vu dans le métro, le RER ou bien le bus un homme assis les jambes bien écartées, s’étalant ainsi sur notre siège. Sur ce siège voisin, nous essayons de rester bien dans notre coin avec les jambes serrées pour éviter tous contacts physiques avec l’homme assis sur le siège voisin. Le “manspreading” est de plus en plus présent dans notre société!

Depuis quelques semaines, de nombreuses grandes villes luttent contre le “manspreading” comme New York, Seattle puis Madrid. Ce nouveau pictogramme de signalisation symbolise un homme avec les jambes écartées! D’ici mi juin, un autre symbole sera mis en place pour informer les usagers de ne pas adopter une posture qui dérange les autres.

Cette nouvelle campagne de sensibilisation n’est pas le fruit du hasard, elle répond à une demande d’un collectif de femmes nommé “Les Femmes en Lutte”. Très active sur les réseaux sociaux, ce groupe a lancé une pétition afin de demander à la mairie de Madrid de faire en sorte que le “manspreading” s’arrête. Vous pouvez retrouvé ce groupe sous le hashtag #MadridSinManspreading.  Sur ce Hashtag les femmes de sont groupes ont publiées des photos montrant l’acte du “manspreading”. La pétition a atteint presque 12000 signatures!

Le combat des Mujeres en Lucha pourrait s’étendre sur le territoire. Le 6 juin 2017, le fameux parti politique Podemos a déposé une proposition de loi devant le parlement de la région de Madrid.

Maryann Lorcet