SHARE

Ah le métro parisien, ce métro qui sent si bon et qui est si bien organisé. Mais quand tu es handicapé ou que tu a avec toi une poussette c’est même pas la peine de l’envisager. 

A Paris, le métro c’est un peu la croix et la bannière. Déjà quand on est valide il faut être armé de patience et d’endurance surtout pour affronter tous les escaliers alors imaginez si vous êtes en fauteuils roulant, avec des béquilles ou encore si vous avez une poussette avec vous. Escaliers, encore des escaliers et toujours plus d’escaliers. Avec un peu de chance vous tombez sur station avec escalator mais pas pour tout, par exemple pour descendre c’est raté. Pour quelques rares stations neuves vous trouverez un accès pour les handicapés mais il faut avoir beaucoup de chance pour tomber sur la bonne station.

A Paris pas le droit d’être handicapé si tu veux prendre le métro. On pourrait tout de même se demander ce que la ville attend pour remédier à ça. Et si jamais vous arrivez jusqu’au quai il faudra être encore plus patient étant donné que les places sont déjà très limité dans les wagons. Mais il n’y a pas que pour les fauteuils qu’il y a un soucis, si vous êtes aveugles et bien tant pis pour vous car vous n’aurez aucune aide ni indication pouvant vous orienter vers le wagon.

Il faudrait peut-être que les politiques se mettent à réfléchir à comment adapter le métro à tout le monde.

Manon Anger