SHARE

Après l’annonce de la transformation du clavier informatique Azerty, les SMS pourrait bien disparaître dans quelques mois. Le Short Message System pourrait être remplacé par le “Rich Communication Service”. 

Dans le monde, les appels est l’utilisation principale de nos téléphones portables. En seconde place, nous retrouvons l’envoi et la réception de SMS. Le Short Message System est né dans les années 1990 durant l’essor et le déploiement des téléphones portables. Dans notre société, envoyer et recevoir des sms est rentré dans nos habitudes. C’est devenu un geste indispensable dans notre vie quotidienne! Selon les derniers chiffres, en 2011, 200 000 textos ont été envoyés chaque seconde dans le monde. En 2016, chaque jeune envoyait environ 2500 SMS par mois, ce qui équivaut à 83 textos par jour. Lorsqu’on voit les chiffres, on ne peut qu’être choqué par le suremploi du téléphone portable.

The Simpsons GIF - Find & Share on GIPHY

Malgré ces chiffres qui donnent le tournis, nous pourrions assister au déclin du SMS. Google, le géant américain compte remplacer le SMS par le RCS à savoir le “Rich  Communication Service”. Rassurez-vous le système restera quasiment le même, vous pourrez toujours envoyer et recevoir des textos mais, vous pourrez également joindre de plus lourds fichiers comme des photos, des vidéos, des liens ou encore des GIFS, tout ça sans passer par le MMS.

Le Short Message System subi désormais une lourde concurrence. Depuis quelques temps de nouveaux types de messageries instantanées se sont développées comme les Applications: WhatsApp, Skype ou encore le géant Facebook Messenger. C’est pourquoi, les SMS est de moins en moins employé par les adolescents. Le système proposera des accusés de lecture et un indicateur de réponse.

Rassurez-vous, ce nouveau dispositif ne sortira pas avant longtemps. L’objectif des fameux RCS est d’être développé pour tous types d’appareils qu’ils soient Android ou IOS. Le géant Américain Google a encore du travail avant de lancer ce projet à l’ensemble de la population!

Maryann Lorcet