SHARE

La SNCF travaille actuellement sur un nouveau projet visant à fabriquer des trains sans conducteur. Un premier prototype sera testé en 2019 avec un train de marchandises puis en 2023 avec les TGV.

C’est un projet baptisé “train drone”. Le but est à long terme de lancer des trains de voyageurs sans conducteurs. La société de transport ferroviaire s’est donnée comme objectif le lancement d’un prototype, un train de marchandises sans conducteur et commandé à distance, d’ici à 2019.

Des trains sans conducteurs, cela existe déjà en France. A Paris, les lignes 1 et 14 du métro sont automatiques. Mais il est bien plus compliqué de rendre autonome un TGV, notamment à cause d’une distance de freinage à adapter en fonction de la météo, par exemple.

Le premier prototype d’un train de marchandises sera testé en 2019 sur des voies de triage. Il sera équipé de capteurs pour permettre de détecter d’éventuels obstacles sur la voie et ainsi provoquer un freinage d’urgence. Sur les TGV automatiques, un responsable SNCF sera présent à bord pour veiller à la sécurité et intervenir en cas d’urgence. L’automatisation des trains ne devrait pas réduire les effectifs puisque le poste de conduite situé à distance sera toujours manœuvré par un personnel de la SNCF.

Parmi les avantages de ce projet figure selon le directeur général adjoint de la SNCF Matthieu Chabanel une circulation des trains plus régulière: “Quand le train est automatique, tous les trains se comportent de la même manière, et donc on peut limiter l’espacement entre les trains et gagner de la régularité”.

Cet enjeu est de taille pour la SNCF qui espère ainsi lutter contre la concurrence. Un train automatique de voyageurs serait une première mondiale.

Robin Servais