SHARE

L’armée russe annonce, ce vendredi 16 juin, procéder à des vérifications “par divers canaux” pour déterminer si elle a éliminé Abou Bakr al-Baghdadi, le chef autoproclamé de l’organisation de l’organisation jihadiste Daesh, également le terroriste le plus recherché de la planète, le 28 mai, lors d’un raid massif mené sur la ville de Raqua, fief du groupe en Syrie.

Cette frappe a visé une réunion de chefs de l’organisation jihadiste “à laquelle participait également le chef de l’EI Abou Bakr al-Baghdadi”, qui aurait été éliminé, a indiqué l’armée dans un communiqué cité par les agences russes.

Si sa mort est confirmée, ce serait une vraie victoire de la coalition qui mène depuis plusieurs mois une guerre sans merci contre cette organisation terroriste  implantée en Irak et en Syrie.  Rappelons que ces dernières semaines, plusieurs attentats sanglants commis en Europe ont été attribués à Daech.

Abou Bakr Al Baghdadi s’était échappé d’une prison de Baghdad en 2013 avant de fonder ce groupe terroriste qui fait concurrence à Al Qaida. Le groupe d’Al Baghdadi parti d’Irak s’est implanté par la suite en Syrie, faisant de la ville syrienne de Raqqa sa Capitale.

Plus d’information à venir.

Nada LAMRI