SHARE
March 14, 1990. Leipzig, German Democratic Republic. West German Chancellor Helmut Kohl speaks on behalf of the conservative CDU at an election—and reunification—rally at Karl-Marx-Platz. (Photo Heimo Aga)

L’ ex chancelier allemand Helmut Kohl est décédé ce vendredi 16 Juin 2017 à l’âge de 87 ans.

Le père de la réunification allemande Helmut Kohl est décédé ce vendredi à l’ âge de 87 ans. Un homme politique de premier plan qui a été l’un des pères fondateurs d’une Europe unie et un leader incontestable de l’Europe d’après-guerre. Revenons sur le parcours exceptionnel de ce géant politique.

Helmut Kohl est décédé dans “sa maison de Ludwigshafen” au matin de ce vendredi 16 Juin 2017, a annoncé le quotidien allemand Bild. L’ambassade allemande a aussi confirmé son décès au quotidien L’Express, “Je vous confirme officiellement sa mort”.

Ce géant a été chancelier de 1982 à 1998. Il a été la figure historique de l’Union chrétienne-démocrate. A noter qu’il détient le record de longévité à la chancellerie, avec quatre mandats successifs de quatre ans.

Le 1er octobre 1982, Helmut Kohl âgé de 52 ans devient chancelier du gouvernement de l’Allemagne de l’ouest. A l’époque, il est l’objet de railleries à cause de son côté provincial. On le surnommait “Helmut la poire” en raison de sa silhouette. Il mesurait 1m93 pour un poids de 150 kg.

Helmut Kohl avait noué une profonde amitié avec François Mitterand. En 1984, à l’occasion du 70e anniversaire du déclenchement de la première guerre mondiale. on voit les deux hommes politiques main dans la main, sur le champ de bataille de Verdun. Une photo qui est le symbole de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne.

“Helmut Kohl avait noué une profonde amitié avec François Mitterand.”

Le président François Mitterrand (G) et le chancelier allemand Helmut Kohl se tiennent la main en écoutant les hymnes nationaux français et allemand lors d’une cérémonie de réconciliation commémorant le souvenir des soldats français et allemands tombés pendant les deux guerres mondiales et scellant l’entente retrouvée, le 22 septembre 1984 à Douaumont, près de Verdun.

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin s’effondre et le chancelier endosse, pour reprendre ses propres termes, “le manteau de l’Histoire”. Il s’engage en faveur d’une réunification de l’Allemagne au sein d’une alliance occidentale. Dès le 28 novembre 1989, un plan en 10 points devant conduire à l’unification allemande. Dans les mois qui suivent, il réussit à obtenir du dirigeant soviétique Mickhail Gorbatchev qu’il retire d’Allemagne l’Armée soviétique. Plus encore, il réussit à convaincre les pays alliés du du “caractère inoffensif de son pays”, grâce à “la simplicité de ses pensées”, estime Jürgen Busche, un de ses biographes.

“Il s’engage en faveur d’une réunification de l’Allemagne au sein d’une alliance occidentale.”

Helmut Kohl a été un fervent partisan du projet européen. Il est aussi avec le président François Mitterrand pour le Traité de Maastricht, en 1992, et l’introduction de l’euro en 1999. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s’est exprimé en ce jour en disant d’Helmut Kohl qu’il est “l’essence même de l’Europe”.

“Helmut Kohl a été un fervent partisan du projet européen.”

Un grand homme que beaucoup de personnes ont tenu à saluer sur Twitter. 

Sarah NOUFI