SHARE

“Le restaurant des erreurs de commandes” est un restaurant éphémère japonais situé dans le quartier de Toyosu, à Tokyo. Du 2 au 4 juin 2017, “Le restaurant a décidé de faire de ces erreurs, un concept inédit. Pendant 2 jours des personnes atteintes de démence vont jouer les serveurs et les serveuses. L’initiative a permis de sensibiliser le public à la maladie.

Un critère : la démence

La démence est une maladie caractérisée par le déclin progressif des aptitudes mentales qui impacte sur le quotidien de ceux qui en sont atteints. La perte de mémoire est l’un des principaux aspects observés, la maladie d’Alzheimer est d’ailleurs la forme la plus commune de démence. C’est justement ce point qu’un groupe de Japonais a voulu mettre en avant à travers une initiative qui vise à sensibiliser le public à la maladie. Ils ont ouvert un restaurant éphémère un peu spécial, “The Restaurant of Order Mistakes”. Un seule et unique critère pour être embauché dans l’établissement en tant que serveur/serveuse : être atteint de démence! Le restaurant a reçu des clients du 2 au 4 juin 2017 à Tokyo.

Le repas : la surprise

Une expérience original, puisqu’on sait ce qu’on commande, on sait à qui on le commande, mais on ignore ce qui va finalement arriver dans l’assiette. Et c’est exactement le principe de cette cantine : les erreurs faites par le personnel sont bien évidemment prises avec beaucoup d’humour par la clientèle, qui se fait tout de même une joie de déguster un autre plat que celui commandé initialement.

Bientôt en France ?

Une bloggeuse culinaire japonaise, Mizuho Kudo, s’est rendue dans ce restaurant et il semblerait qu’elle ait apprécié l’expérience. Elle raconte sur son blog qu’elle a commandé un hamburger et que ce sont des boulettes chinoises qui sont arrivées à la place. De quoi vous donner une idée de ce qui a pu se produire dans cet établissement ! L’événement a été un véritable succès à l’échelle internationale, et un autre serait déjà programmé pour la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, le 21 septembre 2017. Si la démence n’est bien sûr pas une maladie que l’on doit prendre à la légère, l’initiative a à la fois permis de servir une cause noble en attirant l’attention sur la réalité du quotidien des malades. On espère vivement que le concept débarque en France !

Les photos sur le site du Huffington Post Japan

Chloé Parisse