SHARE

Si l’on vous dit l’accessoire le plus détesté, vous nous dites ? Eh oui on parle bien des ballerines. Sujet qui divise. Faute de goût ultime ou véritable indispensable ?

Des fois on se dit que la vie serait bien plus facile si les ballerines étaient acceptées dan notre société.. elles sont pratiques, se mettent à n’importe quelle saison et n’importe quelle occasion.

Il faut l’admettre : la ballerine mal associée peut rapidement nous donner des airs de petite dame trop sage débordant d’ennui.
Un drôle de mouvement improbable est apparu sur les réseaux sociaux afin d’interdire définitivement le soulier de danseuse.

Cela va encore plus loin en 2016, deux hommes avaient même créé un avènement sur facebook pour faire du 14 juillet, fête nationale, une journée de lutte contre la ballerine.

Plus de 35 000 personnes contre la ballerine

Appel à un mouvement général, il faut bloquer toutes les routes, toutes les villes, afin de se faire entendre au plus haut niveau, afin que les instances de ce pays prennent les mesures adéquat pour interdire le port de la ballerine! Par respect pour notre vue, notre odorat , ainsi que par respect pour vous mesdames , cessez d’être têtues comme ça, en 2016 la ballerine est un gage de célibat , et un motif de rupture encore plus grave qu’une tromperie! Alors ensemble réunissons nous dans la rue pour nous faire entendre! LE COMBAT CONTINUE!!!”, c’est ce que l’on pouvait lire sur l’enveniment, qui avait rassemblé plus de 35 000 signatures.

On dit souvent que la mode est un éternel recommencement mais nous pensons avoir trouvé l’exception. Pour celles qui n’ont peur de rien on vous donne quand même des conseils.

Éviter l’association jean skinny /  ballerine : Ce n’est plus du tout moderne

Eviter La ballerine imprimée : On essaye par la même occasion de rester loin des décorations en tous genre, type nœud, breloque et pompon déjà repérées avec effroi sur sa voisine.