SHARE

Afin de promouvoir sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, Paris organise les journées de l’olympisme vendredi 23 et samedi 24 juin 2017. De nombreuses figures du sport français sont attendues pour cette démonstration de force à moins de trois mois de la décision du Comité International Olympique (CIO).

Une piste d’athlétisme semble flotter sur la Seine, entre le pont Alexandre III et le pont des Invalides. Ce sera probablement l’une des attractions principales de ces journées de l’olympisme. En 2005, l’avenue des Champs-Elysées s’était transformée en un immense terrain multisport le temps d’une journée. Par la suite, la candidature parisienne s’était inclinée face à Londres pour l’organisation des Jeux de 2012. Cette fois, ce sont plusieurs endroits de la capitale qui se transforment en parc des sports.

De nombreuses figures du sport devraient être présentes pour cet évènement organisé à l’initiative de la ville de Paris. Ce sont au total dix zones sportives installées dans le centre de la capitale. L’esplanade des Invalides accueille des terrains de football, de rugby, de handball ou encore de badminton. La place de l’Étoile se transforme en Vélodrome. Les bords de Seine accueillent d’autres installations sportives éphémères telles qu’un terrain de basket ou un ring de boxe. Un plongeoir à deux étages est également placé au-dessus de la Seine. Les visiteurs pourront s’initier à de nombreuses disciplines sportives.

“Ca va être spectaculaire. On a essayé de privilégier la qualité et le caractère populaire” indiquait vendredi matin la maire de Paris Anne Hidalgo. Par l’organisation de cet évènement, la ville de Paris veut envoyer un signal fort au CIO, qui devra choisir le 13 septembre 2017 qui de Paris ou de Los Angeles accueillera les JO à l’été 2024.

Robin Servais