SHARE

A l’occasion de la visite du président ukrainien Petro Porochenko, Emmanuel Macron a affirmé que la France ne reconnaîtrai pas l’annexion de la Crimée par la Russie.

Emmanuel Macron a reçu lundi 26 juin le président ukrainien Petro Porochenko à l’Elysée. A l’occasion d’une conférence de presse conjointe, Emmanuel Macron a tenu à faire comprendre son opposition à l’annexion de la Crimée par la Russie.

“La France ne reconnaîtra pas l’annexion de la Crimée” a dit le chef de l’Etat tout en affirmant que la France était attachée à “la souveraineté de l’Ukraine”. Par ses mots, Emmanuel Macron affirme son soutien à son homologue ukrainien tout en adressant un message à la Russie. Petro Porochenko s’est dit “optimiste” pour espérer un “plan de paix et de désoccupation de l’Ukraine”.

L’Ukraine fait face depuis 2014 à un conflit armé entre les forces de Kiev et les séparatistes prorusses, et qui aurait fait environ 9 000 morts depuis trois ans. En mars 2014, la péninsule de Crimée, au sud de l’Ukraine, était devenue “sujet fédéral de la Russie”. Au niveau international, l’Union Européenne et les Etats-Unis avaient critiqué ce rattachement, affirmant que la Russie ne respectait pas la souveraineté de l’Ukraine et dénonçant une violation du droit international.

Emmanuel Macron a ensuite annoncé la tenue d’une réunion avec l’Allemagne et la Russie pour avancer vers une sortie de crise. Cette réunion devrait se tenir avant le sommet du G20, prévu les 7 et 8 juillet à Hambourg (Allemagne).

Robin Servais