SHARE

Une incroyable découverte, une “momie de dinosaure” parfaitement préservée en l’état.

Certainement la plus belle et importante découverte de ce siècle. Une momie de dinosaure préservée à son état d’origine. Le dinosaure est spectaculaire. Et pour cause, la plupart du temps, les archéologues n’ont uniquement que des fragments de ces géants. Aujourd’hui, ils peuvent enfin voir un dinosaure conservé et avoir des réponses à leurs multiples questions.

Une « momie de dinosaure », ce sont les termes utilisés par Don Brinkman, le directeur du Musée Royal Tyrrell en paléontologie, où la trouvaille a été présentée. Ce fossile de Nodosaurus, un dinosaure du crétacé supérieur de la famille des ankylosaures, est unique. En effet, il est totalement conservé.

“Un dinosaure du crétacé supérieur de la famille des ankylosaures, est unique. En effet, il est totalement conservé.”

C’est un reptile herbivore de cinq mètres de long et de 1,5 tonnes. Son histoire est la suivante, il est tombé au fond d’une mer, il y a plus de 110 millions d’années, dans ce qui est aujourd’hui devenu l’ouest du Canada. L’ animal serait tombé dans une rivière. Il aurait fini par être emporté par le courant et dans la mer, où il a fini enterré par les sédiments marins. Ce seraient donc ces sédiments marins qui l’auraient parfaitement conservé.

“Ce seraient donc ces sédiments marins qui l’auraient parfaitement conservé.”

Cette “momie” d’ankylosaure a été découverte par une société minière canadienne, en 2011. Au moment de l’extraction, le bloc de pierre très fragile qui était autour de la relique s’ést brisé en mille morceaux. Les scientifiques ont pu recoller les morceaux. Après six ans de travail, les paléontologues ont finalement dévoilé le nodosaure et l’ont présenté au public.

Le côté droit de la tête de ce nodosaure présente encore des plaques caractéristiques semblables à de la mosaïque ainsi qu’une patine grise de peau fossilisée.

On peut voir la tête et l’avant du corps de l’animal, jusque dans ses écailles, ses pointes et ses globes oculaires. “Nous avons presque tout l’avant de l’animal, du bassin jusqu’à la tête, mais il manque une partie du membre avant gauche. Nous avons en revanche le pied droit parfaitement conservé en 3 dimensions” explique Don Henderson, paléontologue du Royal Tyrrell Museum en charge de l’étude. Il rajoute que les couleurs qui constituaient l’armure du dinosaure peuvent être restituées.

“Les couleurs qui constituaient l’armure du dinosaure peuvent être restituées.”

Le dinosaure est exposé au Royal Tyrrell Museum à Drumheller en Alberta au Canada depuis mai 2017.

Sarah NOUFI