SHARE

Une étudiante de 19ans est décédée de la méningite à Paris.

L’étudiante de 19 ans est décédée suite à une méningite. Elle étudiait à l’université américaine de Paris. Un deuxième cas a été déclaré. À la suite de ce drame, 200 élèves se sont fait vaccinés. 

Deux cas de méningite W se sont déclarés, à l’université américaine de Paris. Une jeune fille de 19 ans, qui étudiait dans cet établissement dans le VIIe arrondissement, en est décédée. Pour l’autre étudiant, il a guéri.

“Deux cas de méningite W se sont déclarés, à quelques mois d’intervalles, à l’université américaine de Paris.”

Ces deux cas ont entraîné une vaccination de 200 étudiants. L’agence régionale de santé Ile-de-France explique que  «Le premier cas de méningite de souche W est apparu en février». L’agence rajouté que ” Lorsque le premier cas est apparu, l’entourage proche a reçu un traitement antibiotique et une vaccination”.

Il n’y avait alors pas de certitude que sa pathologie pouvait être en lien avec le lieu où elle étudiait. Mais tout s’est accéléré en mai, lorsqu’un deuxième cas de méningite W s’est déclaré chez un autre étudiant du campus. Depuis, le deuxième étudiant malade a guéri, et aucun autre cas n’a été signalé.

“le deuxième étudiant malade a guéri, et aucun autre cas n’a été signalé.”

Le vice-président de l’université, Marc Montheard, ne souhaite pas s’étendre sur le sujet «par respect pour la famille de la victime». Il explique que «vivre ce drame n’a pas été simple, cela a laissé des traces. Les étudiants ont vécu un deuil dans une communauté très petite. Beaucoup d’entre eux connaissaient la jeune fille qui a disparu.».

Sarah NOUFI