L’Allemagne légalise le mariage homosexuel

L’Allemagne légalise le mariage homosexuel

667
0
SHARE

Le Parlement allemand a adopté ce vendredi 30 juin 2017 une proposition de loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe, par 393 voix pour et 226 contre. L’Allemagne devient ainsi le 14ème pays européen à légaliser le mariage pour tous.

En légalisant le mariage homosexuel ce vendredi 30 juin, l’Allemagne vient de rejoindre 20 autres pays occidentaux ayant déjà autorisé le mariage pour tous. Le texte adopté par le Parlement allemand prévoit que “le mariage est conclu à vie par deux personnes de sexe différent ou de même sexe”. Le texte a été voté par une majorité du Parlement constituée d’élus issus de trois partis de gauche, les sociaux-démocrates, la gauche radicale et les écologistes. Une partie des députés membres de la famille conservatrice d’Angela Merkel s’est également prononcée pour. En revanche, 226 élus conservateurs ont voté contre.

Ce vote intervient après qu’Angela Merkel ait décidé d’abandonner son opposition de principe sur le sujet. Lundi 26 juin, la chancelière allemande avait indiqué qu’elle souhaitait “orienter la discussion dans une direction qui relève de la décision de conscience, plutôt que de vouloir imposer quoi que ce soit ».

Angela Merkel a voté contre

Angela Merkel a participé au vote et a indiqué à la presse qu’elle avait voté contre le texte: “Pour moi, le mariage est, au vu de notre Constitution, une union entre un homme et une femme”.

Angela Merkel planifiait au départ un vote sur la question pour fin septembre mais le parti social-démocrate, partenaire minoritaire dans la coalition gouvernementale a imposé ce vote plus tôt que prévu en s’alliant avec deux partis de gauche membres de l’opposition au sein du Parlement.

Cette loi sur le mariage pour tous devrait accorder les mêmes droits que les hétérosexuels, à savoir le mariage et l’adoption. Le texte voté ce vendredi matin doit encore être validé par la chambre haute du Parlement pour officiellement entrer en vigueur.

Robin Servais