SHARE

Selon une information de RMC, confirmée par France Info, un homme de 23 ans habitant à Argenteuil, dans le Val-d’Oise, et proche de l’idéologie d’extrême droite, a été mis en examen samedi pour entreprise individuelle terroriste. L’individu voulait s’en prendre notamment à Emmanuel Macron lors du défilé du 14 juillet.

Le jeune homme se présente comme un “nationaliste”, proche des idéologies d’ultra-droite. Il aurait été repéré grâce à un signalement sur le site gouvernemental internet-signalement.gouv.fr, après avoir indiqué sur une plateforme de jeux vidéo qu’il cherchait à acquérir une arme de type Kalachnikov pour commettre un attentat.

Lorsque les policiers du Val-d’Oise sont venus l’interpeller mercredi 28 juin,  il les a menacés avec un couteau de cuisine. Deux autres armes blanches ont été retrouvées dans sa voiture. L’homme voulait aussi s’en prendre «aux Noirs, aux Arabes, aux juifs ou aux homosexuels», selon ses déclarations. Il avait déjà été condamné en 2016 pour apologie du terrorisme.