SHARE

Le président des Etats-Unis a passé 1/5 de son temps sur ses terrains de golf depuis son élection. Sur 165 jours de mandat, Donald Trump en a passé 36 sur un green.

Donald Trump avait promis de “se tuer au travail” durant sa campagne. Le magnat de l’immobilier fraîchement élu avait même promis de ne pas mettre les pieds sur un terrain de golf tant qu’il était président, comme le constate aujourd’hui le magazine Vox. Cependant, le chef d’état américain passe plus de 21% de son temps de travail sur ses propres greens, selon NBC News. Le site de la chaîne d’information américaine rapporte que sur 165 jours à la Maison Blanche, Donald Trump en a passé 50 dans les propriétés Trump (dont la moitié à Palm Beach en Floride) et 36 sur les différents terrains de golfs qui portent son nom.

Le New York Times révèle qu’au 18 avril 2016, Donald Trump a passé 19 jours à jouer du club depuis le début de sa présidence. En comparaison, à la même époque de son premier mandat, Barack Obama n’avait passé qu’une journée à jouer au golf. Quant à George W. Bush, l’ex-président n’avait pas passé un seul jour sur un green.

“Pire que Carter”

Non seulement Donald Trump n’a pas tenu sa promesse, mais l’ex-présentateur de “The Apprentice” avait à maintes reprises accusé Barack Obama sur ce même terrain. Le 14 octobre 2014 par exemple, Donald Trump s’était offusqué sur son compte Twitter à propos du 44ème président des Etats-Unis : “Pouvez-vous imaginer qu’avec tous les problèmes et les difficultés auxquels les USA font face, le Président Obama a passé la journée à jouer au golf. Pire que Carter” (Jimmy Carter, 39ème président des Etats-Unis, NDLR).

Entre 2011 et 2014, l’actuel président s’était permis à 38 reprises de critiquer son prédécesseur lorsqu’il lui arrivait d’aller jouer au golf. Selon le Washington Post, Barack Obama faisait une partie de golf tous les 9 jours environ. Tandis que Donald Trump, lui, consacre une journée tous les 5,5 jours de son mandat à jouer sur un green.