SHARE

Le fils aîné de Donald Trump confirme avoir rencontré une avocate russe liée au kremlin.

L’etau se resserre au sein de la famille Trump. Donald Trump Jr a révélé des mails qui atteste la rencontre entre lui et une avocate russe liée au Kremlin. Un soutien que la Russie a offert au président américain pour faire tomber Hillary Clinton. Ce qui relance les soupçons de collusion entre le clan Trump et une puissance étrangère susceptible d’influencer le scrutin.

Alors que le New-York Times avait déjà révélé une rencontre entre le fils du président américain avec une avocate russe au nom de Natalia Veselnitskaya assurant pouvoir faire tomber Hillary Clinton en juin 2016. Il a dévoilé sur son compte Twitter le contenu de plusieurs mails confirmant ce rendez-vous. Des mails dont le contenu ont été révélés le même jour, par le New-York Times et qui confirment que les Russes ont offert aux équipe de Trump leur soutien.

Le 9 juin 2016, Donald Trump Jr. a reçu Natalia Veselnitskaya à la Trump Tower à New York. Selon le New York Times, le fils Trump avait accepté le rendez-vous parce qu’il s’était vu promettre des informations embarrassantes sur la candidate démocrate Hillary Clinton. Confronté à ces informations, Trump Jr. n’a pu que les confirmer. Il a indiqué avoir été sollicité par un intermédiaire, rencontré à l’occasion du concours de Miss Univers 2013 à Moscou, pour un entretien avec « quelqu’un qui aurait des informations utiles à la campagne ».

Pendant le rendez-vous, l’avocate lui a assuré que « des individus liés à la Russie finançaient le comité national du parti démocrate et soutenaient Mme Clinton ». Le fils Trump assure n’avoir pas poursuivi. « Ses déclarations étaient vagues, ambiguës et dépourvues de sens », a-t-il expliqué. Pour le New York Times, il s’agit de la première indication que l’entourage de Donald Trump était « prêt à accepter l’aide de la Russie ».

Sept membres de l’ancienne équipe de campagne ont déjà été mis en cause pour leurs liens avec la Russie. Le procureur spécial Robert Mueller a ouvert une enquête sur ces liens. Et cette information attestant la rencontre entre l’avocate russe et le fils de Donald Trump ne fait qu’affirmer les soupçons qui leurs sont reprochés.

Sarah NOUFI