SHARE
Photo : 20 Minutes

Le CSA condamne C8 à verser 3 millions d’euros pour le canular jugé homophobe diffusé dans TPMP en mai dernier.

La sentence vient de tomber. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel condamne C8 à verser 3 millions d’euros d’amende pour le “canular homophobe” mis en scène dans Touche Pas à Mon Poste. Le 18 mai 2017, lors d’une émission spéciale en prime time, Cyril Hanouna et son équipe ont piégé des jeunes hommes lors d’un canular téléphonique.

Un canular jugé homophobe

La production de l’émission avait publié une fausse petite annonce sur un site de rencontres. Les victimes du canular, principalement homosexuelles, ne savaient pas qu’elles parlaient à Cyril Hanouna. Certains des jeunes hommes, croyant à une conversation privée, ont alors confié des détails sur leurs sexualités, sans savoir que plus d’un million de téléspectateurs les écoutaient. La séquence a été dénoncée par des associations et par une partie du public comme un acte homophobe.

Une séquence chère payée

Selon le CSA, Cyril Hanouna a “eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles” tout au long de la séquence intitulée “Radio Baba”. Le gendarme des médias a estimé que la chaîne a “gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations” en diffusant la séquence. Le CSA a reçu à ce jour près de 47 000 plaintes concernant Touche Pas à Mon Poste. Cette amende s’ajoute aux autres sanctions que le CSA avait déjà infligé à l’émission phare de C8.

Des “bad buzz” à répétition

Les dérapages lors de TPMP n’ont pas manqué cette année. L’access prime time créé et présenté par Cyril Hanouna a écopé de plusieurs sanctions depuis la rentrée. L’émission a, entre autres, été privée de publicité pendant trois semaines. Les répercussions financières de cette décision ont été très lourdes : C8 a perdu environ 150 000 euros par émission. Cette décision du CSA avait fait suite à deux séquences diffusées en novembre et décembre 2016 par la chaîne de la TNT.

TPMP en péril ?

À ces “bad buzz” s’ajoutent les démissions à la chaîne des chroniqueurs : Thierry Moreau, suivi de Matthieu Delormeau, Danielle Moreau, Enora Malagré, dont le départ a fait beaucoup parlé, et enfin Capucine Anav. Ces départs intempestifs ont engendré dans la médiasphère maintes rumeurs sur un arrêt éventuel de l’émission. Cyril Hanouna a démenti la fin de Touche Pas à Mon Poste sur son compte Twitter le 2 juillet :