SHARE
Photo : 20 Minutes

Selon un article publié par Mediapart ce mercredi 16 août, Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu auraient loué la villa d’un “ex-trafiquant de drogues”. Les deux hommes vont porter plainte pour diffamation.

Un nouveau scandale pourrait entacher la classe politique. Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu ont annoncé aujourd’hui leur intention de porter plainte contre Mediapart pour diffamation. C’est sur Twitter que Gérald Darmanin s’est exprimé :

Ce mercredi 16 août, le site d’informations d’Edwin Plenel a publié une enquête à propos des vacances des deux ministres. Le ministre des Comptes publiques et le secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire seraient partis en vacances chez “un ex-trafiquant de drogues”.

Une villa en Corse

Les deux membres du gouvernement auraient loué une villa en Corse à 4000 euros la semaine, révèle le site d’informations indépendant. Mais pas n’importe laquelle. Toujours selon Mediapart, le choix de leur location serait “troublant” compte tenu du curriculum vitae de son propriétaire. Il s’agirait en fait de la maison de Gilbert Casanova, “lourdement condamné par la justice”. Les deux politiciens auraient été “chaleureusement accueilli” par l’ex-trafiquant de drogue et son épouse Christelle Godani, Miss Corse 1993.

La police corse au courant

Selon Mediapart, une source policière indique que “dès le 21 juillet, nous avons allumé les warnings et alerté la préfecture de Corse-du-Sud. Comme personne ne réagissait, le directeur adjoint du cabinet du premier ministre, Thomas Fatome, a été prévenu par un appel privé, le 8 août. Mais visiblement, personne n’a déconseillé au ministre de séjourner à cet endroit… C’est incompréhensible !

Les deux hommes choqués

Contacté par le site d’informations, Sébastien Lecornu s’est défendu d’être au courant de l’identité des propriétaires de la villa. “Cette villa a été louée par des amis de l’Eure, avec qui nous partageons les frais de location. Je ne connais pas les propriétaires. Je dors et je bois du rosé, je commence juste à déconnecter“, aurait-il déclaré à Mediapart. Le ministre Gérard Demarnin aurait quant à lui indiqué au site : “si la police nous avait dit de ne pas y aller, j’aurai évidemment suivi le conseil. Je viens du Nord, je ne suis pas au courant des subtilités corses“.