SHARE
Photo : Paris Match

L’animateur de C8 se confie dans un long entretien à Paris Match publié hier. Le présentateur de TPMP revient sur le canular téléphonique jugé homophobe et défend ardemment son émission.

Cyril Hanouna revient plus motivé que jamais. Avant sa rentrée, l’animateur de 42 ans défend son émission dans un entretien à Paris Match, mercredi 17 août. La star de C8 estime que Touche Pas à Mon Poste est l’émission “la plus ouverte du PAF“. Il souhaite également rétablir son image de personnage familial, avenant et ouvert. Sur la couverture du magazine, il pose même avec ses enfants, une première pour le présentateur. Après une année télévisuelle tumultueuse pour TPMP, le producteur tient à redorer le blason de l’émission. Scandales, séquences graveleuses, démissions en série… Dernièrement, le CSA a sévèrement sanctionné C8 pour “manque­ment grave au prin­cipe de respect de la vie privée”. La chaîne a écopé d’une amende de 3 millions d’euros, après la séquence du “Radio Baba” dans TPMP. Une décision contestée par Vincent Bolloré, à la tête du groupe Canal.

“C’est du passé”

Cyril Hanouna revient dans cet entretien sur le canular qui a coûté 3 millions d’euros à la chaîne. “Ce canular n’avait pas lieu d’être. Il était de mauvais goût. Je m’en suis excusé publiquement, très vite. C’est du passé“, explique-t-il. “Que l’on me qualifie d’homophobe m’a mis en colère. Tout ce qui m’est intrin­sèque­ment lié va à l’en­contre de l’ho­mo­pho­bie : mon éducation dans les valeurs de tolé­rance et d’ou­ver­ture, la diversité de mes potes, ce que je trans­mets à mes enfants, mon soutien de longue date à des asso­cia­tions qui combattent les discri­mi­na­tions et l’homophobie…” L’animateur persiste également à dire que cette séquence a servi d’aubaine pour ses nombreux détracteurs.

“Un joli tir groupé”

“Ce mauvais canu­lar a permis à beau­coup de gens de souf­fler sur les braises pour tenter de me fragi­li­ser, de fragi­li­ser l’émis­sion, la chaîne, ma société et Vincent Bolloré…” déplore Cyril Hanouna. L’animateur continue de plus belle : “on a fait un joli tir groupé. Sur France 4 ou à la radio, il y a quelques années, quand je faisais des sketchs similaires de mauvais goût, personne ne m’attaquait…” Malgré tout, Cyril Hanouna voit le verre à moitié plein. “Mais cet achar­ne­ment a eu l’ef­fet contraire et a suscité l’adhé­sion des gens autour de moi”, confie le producteur. “Cela n’a fait que renfor­cer ma déter­mi­na­tion, pour l’an­née prochaine, à faire une émis­sion où tout le monde peut se sentir inclus par le rire et la vanne.”