Philippe Croizon

2692
1
SHARE

“Nager au-delà des Frontières”, l’aventure de Philippe Croizon

Vendredi 30 Novembre à 20h35 sur France 3, Thalassa diffusera un documentaire de 110 minutes consacré à Philippe Croizon. Amputé des 4 membres, ce nageur hors du commun achevait le 18 août dernier, un tour du monde symbolique en traversant 4 détroits pour relier les 5 continents.

En 1994, Philippe Croizon, agé de 26 ans, est victime d’un dramatique accident : alors qu’il change son antenne de télévision sur le toit de sa maison, une décharge électrique de 20 000 volts traverse son corps à 3 reprises, d’une extrémité à l’autre.

Des mois et des mois d’hospitalisation, des dizaines d’heures d’opérations, des centaines de jours de rééducation… une terrible bataille entre le corps et l’esprit pour parvenir à surmonter l’insurmontable : être amputé des quatres membres.

De cette épreuve, Philippe va en faire une force… Sur son lit d’hopital, il regarde à la télé un reportage consacré à une nageuse et le témoignage de son défi : traverser la Manche à la nage.

Tout à coup, comme un sursaut vers la vie, désormais sans bras et sans jambes, il déclare à ses proches qu’il veut faire pareil. Alors à 38 ans, ce « sportif canapé », comme il aime lui-même se nommer, commence quelques années plus tard, la pratique de la natation jusqu’à 9h par jour, comme un sportif de haut niveau !

Rencontre

Quand on est journaliste, il y a des rencontres qui marquent plus que d’autres, et je savais dès les premières minutes d’interview, que celle-ci, je ne l’oublierai pas. Peut-être parce que son personnage m’a touché, surement parce que sa grande sagesse face aux malheurs de la vie, sa force pour s’en sortir, symbolisent un exemple dont on devrait se souvenir dans les moments difficiles.

Au téléphone déjà, la force, la niaque, la joie de vivre d’un homme qui est passé par la mort, la douleur, l’abnégation, la résurrection … Je raccroche avec une hâte profonde de rencontrer ce grand Monsieur que les médias décrivent comme un héros : Philippe Croizon.

Un rendez-vous fixé dans une piscine… Rien d’étonnant quand on sait qu’il y a passé deux ans de sa vie sans relâche, des heures durant, pour accomplir l’exploit, les exploits qui l’ont rendu célèbre.

Je dois tourner un reportage dans le cadre d’une émission scientifique, où Philippe va me parler du dépassement de soi. Un témoin évident donc. Je suis fière de la tâche qui m’incombe. Et quand j’arrive, je retrouve dans son regard une forme de gaité et toute la force sereine qui émanaient de son grain de voix. La rencontre est aisée, sympathique… Commence alors un tournage des plus agréables avec ce poisson, qui au fil des longueurs dans l’eau, ne me fournit que de bons sonores, qu’il me sera ensuite difficile de couper en montage, tant le récit de son expérience est enrichissant.

Pas de sentiment de pitié donc, face à son handicap. A vrai dire, aussi incroyable que cela puisse paraître, je ne le vois pas. Je suis portée uniquement par le regard d’un homme accompli, qui me fascine par son parcours, autant qu’il me touche par son extrême gentillesse. Entre deux questions, au bord du bassin, il fait le clown !

Puis il commence à me raconter son histoire, avec des pointes d’humour parfois, il n’omet pas les détails, aussi intimes soient-ils dans le « ré » apprentissage de cette vie qui s’est imposée à lui, dans le quotidien qu’il doit appréhender comme une première fois en tout. Oui Philippe a beaucoup d’humour, et des réflexions maladroites faites à son sujet il en rit, des anecdotes, il en a plein, et n’hésite pas à les raconter. Et puis tout à coups ses yeux pétillent quand il me parle d’elle, sa princesse, Suzanna, un peu dans l’ombre de cet athlète pas comme les autres. Sans son amour à elle, il ne serait pas ce qu’il est, il n’en sera pas là. Elle est son moteur, son ange bienveillant, jamais trop loin de lui…

Il me raconte sans pudeur ses sentiments quand dans une eau glacée, sans jambes et sans bras, son corps crie au secours… ses forces menacent de lâcher… il m’explique comment le mental qu’il s’est « fabriqué » l’a fait tenir, l’a fait avancer. Il décrit cette incroyable volonté nourrit par le regard de ses enfants, par l’amour de Suzanna… et par sa complicité avec Arnaud Chassery, ce nageur valide qui a accepté de partager l’aventure avec lui. Ensemble, ils vont relever les défis.

Exploits

Sa première traversée a lieu le 18 Septembre 2010. Entrainé comme un athlète de haut niveau et équipé de palmes spécialement conçues pour pallier son manque de propulsion, d’équilibre et d’amplitude du à son handicap, Philippe traverse la Manche à la nage. Une performance de 33 kms, soit 1320 longueurs de bassin dans sa piscine d’entrainement ! 13H23 où malgré le froid d’une eau avoisinant parfois les 0 °, et la douleur, il ne s’arrêtera que toutes les demi heures pour boire et manger. Première victoire de ce surhomme dont l’exploit fait bientôt le tour de la planète ! Il devient très vite un exemple, un symbole du dépassement de soi, un message d’espoir pour tous « ses compagnons d’infortune » comme il dit.

Mais ainsi lancé, Philippe ne s’arrête pas là.

Repousser ses limites, est devenu sa philosophie. Le 18 août dernier, l’athlète achève un tour du monde symbolique en traversant 4 détroits pour relier les 5 continents. Plus de 80 km de nage, dans des conditions souvent extrêmes.

De la Papouasie Nouvelle Guinée à l’Indonésie, de l’Égypte à la Jordanie, de l’Espagne au Maroc, des États Unis d’Amérique à la Fédération de Russie, Philippe Croizon et Arnaud Chassery, sont allés au-delà de toutes les frontières humaines et physiques, au-delà du regard des valides sur les personnes handicapées.

Cette aventure humaine a été immortalisée par les caméras de Thalassa dans un documentaire de 110 minutes diffusé le 30 Novembre prochain sur France 3 à 20h35. C’est selon moi, une page de sagesse écrite par deux hommes, l’un valide, l’autre handicapé, qui prouvent à chaque seconde, que la réalisation de leur rêve réside avant tout sur le partage et la solidarité, et qu’ensemble ils peuvent relier les continents ET les hommes.

Le rêve de Philippe à présent ? Être le premier homme handicapé à aller sur la lune. « Mais bien sur ! »  me direz vous. Je ne sais pas pourquoi… mais, je l’en crois largement capable…

Regardez la vidéo de la bande annonce du film “Nager au-delà des Frontières” avec Philippe Croizon et Arnaud Chassery :

Regardez deux extraits du film “Nager au-delà des Frontières” où on voit Philippe Croizon et Arnaud Chassery nager en Papouasie et à Bering :

  • joyeux andre

    serait il possible que monsieur CROIZON vienne faire une conference à nimes dans le cadre d’ un congres en OCTOBRE . merci de votre réponse