SHARE

Portrait d’une femme qui fascine de génération en génération

Elle fait partie de ces actrices qui ont marqué le cinéma à jamais. Deux Césars de la meilleure actrice et une destinée hors du commun, Romy Schneider est devenue une figure incontournable du septième art.

Rosemarie de son véritable prénom, est née en 1938 à Vienne dans une famille d’artistes. Sa mère  et son père sont des acteurs à succès, ce qui la poussera à faire également du cinéma. (Elle jouera d’ailleurs avec sa propre mère dans la trilogie Sissi.) Elle doit sa découverte au grand public aux films Sissi, qui la popularise immédiatement. Elle séduit toute l’Europe dans les années 60 : elle tourne en allemand, sa langue maternelle, en français et en italien grâce à Delon, et joue même au théâtre. Sa carrière décolle et elle se rend alors à Hollywood. Elle tourne entre autres « Le Procès », de Orson Welles en 1962. Romy Schneider n’y reste pas longtemps, sa relation avec Alain Delon l’inquiète. Les absences se font trop longues et répétées, le couple prend fin par le choix de Delon, qui la quitte en 1963.

Alain Delon et Romy Schneider
Alain Delon et Romy Schneider

Elle continue le cinéma malgré tout, et le septième art lui fera une fois encore rencontrer un homme : Harry Meyen. Ils se marient en 1966 et Romy accouche peu après de son fils David. Elle se retire alors du cinéma pour s’occuper de son foyer mais la passion reprend le dessus pour le film qui marque le retour de Schneider-Delon à l’écran : La Piscine. C’est là que Romy Schneider est au maximum de son charisme et de son talent jusque la fin subite de sa vie.

Meyen et Schneider se séparent en 1972, le divorce des deux acteurs est prononcé en 1975, même année où elle se marie avec Daniel Biasani. En 1977, Sarah Biasani naît en césarienne et épuise sa mère, qui reprend une année sabbatique loin des plateaux. A 42 ans, en 1981, elle divorce une fois encore et tourne La passante du Sans-Souci. C’est durant cette même année que son fils David se tue accidentellement. Un an plus tard, elle est retrouvée morte à Paris, âgée de 43 ans. Personne n’en connaît réellement la cause, certains pensent que ses excès ont provoqué sa perte.

Romy Schneider entre mythe et réalité
Romy Schneider entre mythe et réalité

Romy n’est pas Sissi

Sissi est le film qui la fait connaître. Il retrace la vie de l’Impératrice d’Autriche, Elisabeth de Wittelsbach d’une façon romancée en évitant le côté obscur de cette dernière. Romy

Romy Schneider dans la peau de Sissi
Romy Schneider dans la peau de Sissi

Schneider excelle dans son rôle et ce sont trois films qui sont tournés. Mais Romy ne semble pas apprécier qu’on l’assimile à Sissi. Pourtant, les deux femmes ont des similitudes dans leurs vies respectives : côté sombre, vie torturée, problème de santé, absence d’être cher et mort tragique… « Je hais cette image de Sissi » a déclaré Romy Schneider après le succès de la trilogie. C’est bien connu, quand un acteur tourne un film et explose le box-office, les spectateurs le reconnaisse toujours comme son rôle : tels Kristen Stewart et Bella (Twilight), Léonardo DiCaprio et Titanic ou Sylvester Stallone avec Rocky. Romy a essayé toute sa vie de détourner son image de celle de Sissi, en choisissant des scénarios plus sombres.

Mais ce qui restera de Romy Schneider c’est le portrait d’une femme superbe et talentueuse marquée durement par la vie, d’une sensibilité à fleur de peau et une carrière impressionnante. Elle était une des actrices les plus douées de sa génération et s’est transformée en un véritable mythe.

Aurélie Robert