SHARE

Noël Le Graët et Didier Deschamps doivent prendre ce mercredi une décision commune concernant l’avenir de Karim Benzema en Equipe de France.

4 novembre 2015, Karim Benzema est placé en garde à vue puis mis en examen pour « complicité de chantage et participation à une association de malfaiteurs. » S’ensuit alors cinq longs mois de débats et d’interrogations concernant l’avenir de l’attaquant du Real de Madrid en bleu. Une coupe du monde réussie en 2014 au Brésil, et une réconciliation avec le public français, l’ombre de Knysna et du désastre de la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud semblait faire partir du passée. Le comportement en dehors des terrains du buteur des Bleus et cette affaire de la SexTape de Matthieu Valbuena viennent remettre au centre une question devenue habituelle en France : Doit-on se priver de nos meilleurs joueurs, en raison de leur conduite extra-sportives ?

Des performances contrastées en club et en sélection.

Si les performances de K.Benzema au Real Madrid n’ont jamais été remises en cause et demeurent inattaquables (108 buts en 210 matchs), son influence sous le maillot tricolore est quant à elle beaucoup plus nuancée. Malgré 27 buts en 81 sélections, c’est l’attitude du joueur qui est dans le viseur, et notamment sa nonchalance. Un comportement qui ne pose pas de problème à l’intéressé : »si tu es nonchalant et que tu ne cours pas, mais que tu marques des buts, on ne va rien te reprocher. » Selon un sondage effectué par l’institut Elabe pour RMC/BFMTV, 82% des français seraient opposés à un retour de l’ancien lyonnais. Le public, aurait donc tourné la page Benzema, en portant son enthousiasme vers la nouvelle génération de joueurs comme Griezmann, Varane, Pogba ou le néo-bleu N’golo Kante.

Sa relation avec Noël Le Graët.

La confiance, et l’admiration sont peut être les deux mots qui caractérisent le mieux la relation entre le président de la FFF et Karim Benzema. Les deux hommes se rencontrent lors de l’Euro 2012, en Ukraine ou Benzema pourtant titulaire, ne parvient pas à marquer le moindre but. En 2013 l’attaquant connaît une véritable traversée du désert avec 1222 minutes sans marquer un but. Lâché par le public qui n’hésite pas à se moquer du joueur, M.Le Graët lui le soutient publiquement, persuadé que son buteur doit continuer à être titulaire dans l’équipe de Didier Deschamps. Depuis novembre et cette nouvelle affaire de chantage, le président de la FFF s’est montré plus que indulgent malgré l’épisode entre Valbuena et le madrilène qui s’est déroulé à Clairefontaine même.
Mais en coulisse, Noël Le Graët ne mâche pas ses mots contre le joueur : »Il a été bête comme un âne. » L’affection du président pour son joueur aura donc été durement touchée par ces multiples affaires. Reste à savoir si la qualité footballistique du
joueur prendra le dessus sur ses frasques en dehors du terrain dans l’esprit de Didier Deschamps et Le Graët.

Benzema est serein.

En attente de la décision sur son avenir en bleu, Karim Benzema s’est déclaré serein et tranquille. Il a également fait part de son amour envers le maillot bleu sur Facebook : » Bleu un jour… Bleu toujours !!! » Il a également posté une vidéo de ses meilleurs moments et de ses plus beaux buts en Equipe de France.

Equipe de France

Quoiqu'il arrive…Bleu un jour… Bleu toujours !!!Crédits : TF1 – Vidéo Profile – FFF – Fédération Française de Football – Cat StevensÉquipe de France de Football

Posted by Karim Benzema on Wednesday, April 13, 2016

Nicolas Laurent.