SHARE

Une jeune iranienne s’est rasée les cheveux, initialement dans le but de les vendre afin d’aider des enfants atteints de cancer. Une démarche qui s’est vite transformée en geste politique, dans un pays où le port du voile est obligatoire sous peine de sanctions. 

La jeune femme n’a pas encore décliné son identité, mais son récent changement capillaire a fait parler de lui : cette dernière a posté dimanche un selfie sur la page Facebook « My Stealthy Freedom », suivie par 1 million de personnes. Maquillée, féminine et tout sourire, cette photo est comme une provocation envers la république islamique iranienne. Elle dénonce notamment l’obligation de porter le voile pour toutes les femmes présentes sur le sol iranien (non musulmanes et étrangères comprises). Cette dernière a également accompagné sa photo d’une légende : « J’ai vendu mes cheveux pour aider ces adorables petits anges atteints de cancer. Mais quand je suis sortie dans la rue, je me suis dit : ‘ Pas de cheveux, pas de police des mœurs ! ‘ Ceux qui me disent toujours de me voiler les cheveux n’ont plus aucune bonne raison de m’arrêter à présent. »

my stealthy freedom8 arrestations pour « propagande de culture anti-islamique »

Un évènement qui arrive à un moment délicat, quand on sait que 8 personnes impliquées dans le milieu de la mode ont été arrêtées lundi 16 mai 2016, pour « propagande de culture anti-islamique », dans le cadre de l’Opération Araignée II. 170 personnes au total seraient impliquées dans des publications Instagram illégales de photographies montrant des femmes non voilées.

La jeune femme rasée endosse donc un rôle de dénonciatrice grâce à ce geste politique fort. On ne sait pas encore si elle devra « répondre de ses actes », devant la justice iranienne impitoyable.

Loanne JEUNET.