SHARE

Les négociations entre l’Iran et l’Arabie Saoudite n’ont pas été fructueuses. Au terme de plusieurs pourparlers, Téhéran a annoncé dimanche 29 mai 2016 que les Iraniens n’effectueraient pas de pèlerinage vers La Mecque cette année, en raison des entraves imposées par l’Arabie Saoudite. 

ali-jannati« Après deux séries de négociations sans résultats à cause des entraves des Saoudiens, les pèlerins iraniens ne pourront malheureusement pas effectuer le hajj », a assuré le ministre de la Culture iranien Ali Jannati. Les relations diplomatiques entre l’Iran et l’Arabie Saouditen’ont cessé de se détériorer depuis le précédent grand pèlerinage en septembre de l’année dernière, lors duquel une gigantesque bousculade a fait 2 300 morts dont 464 Iraniens. Téhéran avait demandé aux Saoudiens que des mesures soient mises en place pour le bon déroulé du pèlerinage des Iraniens. Des requêtes restées sans réponses, ni solution, selon Téhéran.

En réponse aux accusations 31_photo_39315_25837iraniennes, le ministre saoudien des Affaires Etrangères a affirmé que Téhéran avait exigé des conditions « inacceptables », craignant en fait des manifestations dites de « l’aversion des athées » avec des slogans hostiles aux Etats-Unis et à Israël.

Ce sera la deuxième fois, en trente ans, que les Iraniens n’iront pas en Arabie saoudite pour le hajj (pèlerinage), l’un des cinq piliers de l’Islam que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie.

Loanne JEUNET.