SHARE

A environ six mois du premier tour de la primaire de droite, l’ancien président de la république, gagne pour la première fois du terrain sur le grandissime favori Alain Juppé.

Après avoir vu pendant de nombreux mois sa côte de popularité s’effondrer au fil des sondages défavorables, le Président des Républicains entame désormais un regain de forme, comme en témoigne la dernière enquête Ipsos pour le JDD paru ce lundi 30 mai 2016, dans laquelle il gagne sept points auprès des électeurs de droite, et l’étude BHV pour Itélé  où il remonte de dix points, toujours chez les sympathisants LR. La stratégie de Nicolas Sarkozy, qui s’est lancé dans une véritable opération reconquête en multipliant les déplacements sur le terrain et les interventions médiatiques ces dernières semaines, semble donc être payante, et va sans doute redonner de l’espoir à ses soutiens.

Lancement officiel de Nous les jeunes.

Si l’ancien maire de Neuilly, n’a toujours pas officialisé sa candidature, il continue pourtant de mobiliser ses troupes. A peine descendu d’avion après un déplacement de 24 heures sur l’Île de la Réunion, où il s’est montré très virulent avec le Président Hollande, M.Sarkozy, s’est rendu dans le Xe arrondissement de Paris samedi soir à l’occasion du lancement officiel de « Nous les jeunes ». Un mouvement destiné à appuyer sa candidature à la primaire, et qui avait rassemblé pour l’évènement plus de 200 militants, venus afficher leur soutien au patron du parti. Devant ses « fans », l’ancien chef de l’état, a tenu a éteindre un petit peu plus encore le suspense concernant sa candidature au primaire.: » Vous êtes impatients ? Je prends toutes vos impatiences, je les additionne et ça fait la moitié de mon impatience ! » a-t-il déclaré, en rajoutant : »Qu’est-ce que c’est le bonheur dans la vie ? C’est la passion. Le bonheur, c’est aussi quand tout le monde vous critique mais que vous savez que vous avez raison et que ça va marcher. » Une confiance en sa réussite qu’il affiche depuis son retour, et qui devrait être renforcée après la publication de ces sondages positifs.

Alain Juppé en baisse.

Une dynamique positive pour Nicolas Sarkozy, qui contraste avec la méforme d’Alain Juppé, qui s’il reste favori, commence à battre de l’aile. Selon l’institut BVA, le maire de Bordeaux, perd sept points et voit l’écart avec son rival se resserrer (69% pour Juppé, contre 63% pour Sarkozy.) Autre révélateur de sa baisse de régime, l’ancien premier ministre de Jacques Chirac voit la jeunesse de son parti lui tournait le dos au profit de son rival, qui possède chez les 18-24 ans, près de 20 points d’avance. Un engouement des jeunes, qui pourrait avoir son importance dans le duel entre les deux hommes.

Prochain rendez vous pour Nicolas Sarkozy, ce mercredi où il se rendra au congrès des maires à Paris avec François Baroin, patron de l’Association des maires de France, à qui il a promis un poste à Matignon en cas de victoire en 2017…

Nicolas Laurent.