SHARE

Dans un entretien accordé à Marca, qui paraît ce mercredi, Karim Benzema est revenu sur son absence à l’Euro 2016 avec des déclarations polémiques envers Didier Deschamps et Mathieu Valbuena.

Rien ne va plus pour l’équipe de France . Quelques minutes seulement après l’annonce officielle du forfait de Lassana Diarra pour l’Euro 2016, le sélectionneur de l’équipe de France voit Marca publier une interview  de Karim Benzema. L’attaquant du Real Madrid, vainqueur de la Ligue des Champions, y raconte, depuis Lyon, sa déception de manquer l’Euro dans son pays . « Il ne faut pas être rancunier, il faut apprendre de ses erreurs, et, dans les moments compliqués, comme c’est le cas en ce moment, réfléchir. Aujourd’hui, je suis tranquille, concentré, j’ai gagné la plus grande compétition avec mon club. La France va se rendre compte qu’elle a été injuste avec moi », a-t-il lancé avant de poursuivre. « En France, on me critique beaucoup, moi, ma famille, mon entourage. Mais si j’étais une mauvaise personne, si j’étais mal conseillé, je ne serais pas où je suis aujourd’hui. Cinq ans à Lyon, sept au Real Madrid, toujours à gagner des titres ».

Déçu par Deschamps et Valbuena


Pour la star du Real , le sélectionneur n’a pas su faire face à la pression populaire « Deschamps raciste ? Non, je ne le pense pas. Il a cédé à la pression d’une partie raciste de la France. Il faut savoir que le FN est arrivé au second tour des deux dernières élections en France. Je ne sais pas, du coup, s’il s’agit d’une décision que Didier a pris seul, car je me suis toujours bien entendu avec lui, avec le président (Noël Le Graët). Bon, avec tout le monde » L’attaquant français ressent de l’injustice , il ne comprend pas un tel acharnement a son encontre alors qu’en Espagne et plus particulièrement a Madrid le jour est apprécié et respecter : « J’ai plus de 40 millions de fans sur les réseaux sociaux et on dit que les gens ne m’aiment pas. C’est ridicule. Il y a eu beaucoup de pression, c’est sûr, mais c’est aussi de la faute de certains journalistes qui ont sorti des choses à la télévision qui ne sont pas vraies »

1200

L’affaire Valbuena a aussi été évoquée pas le tricolore : « Dans cette histoire, la seule personne qui sait ce qui s’est passé, celui qui connaît la vérité, c’est Valbuena. Il a joué un rôle, il n’a pas dit la vérité, parce que tout part de là. J’ai voulu l’aider, rien de plus, et cette histoire me retombe dessus » Karim Benzema aurait voulu peut être avoir un soutien plus démonstratif de la fédération française de football. Le récent vainqueur de la Ligue des Champions n’a pas caché son amour pour son club de coeur et l’admiration et le soutient qu’il a eu de la part de son président Florentino Pérez et de son coach qu’il considère aussi comme son grand frère qui n’est d’autre que Zinédine Zidane .

Real Madrid's defender Sergio Ramos (L), Real Madrid's French coach Zinedine Zidane (C) and Real Madrid's French forward Karim Benzema celebrate the team's win on Plaza Cibeles in Madrid on May 29, 2016 after the UEFA Champions League final foobtall match between Real Madrid CF, Club Atletico de Madrid held in Milan, Italy. / AFP / JAVIER SORIANO (Photo credit should read JAVIER SORIANO/AFP/Getty Images)

Aujourd’hui Benzema ne tire pas un trait sur l’équipe de France au contraire « Dès que je serai à nouveau sélectionnable, si on a envie de me convoquer, je viendrai sans problème, j’aime le football et j’aime jouer avec ma sélection » .Cette bombe médiatique, à quelques jours du début de l’Euro, risque tout de même de causer quelques dégâts…