SHARE

Alors que la vigilance est au maximale dans la Seine Maritime et dans le Loiret, l’alerte rouge n’a pas encore été déclenché pour le niveau de la Seine qui ne cesse de monter. Ces images amènent la question de la crue centennale: peut-on assister à une crue telle que l’a connu Paris en 1910?

« Le risque n’existe pas aujourd’hui »

Dès mardi 31 mai dans l’après-midi, une partie des voies sur berges a été fermée à la circulation, et ce mercredi, les kiosques présents sur les quais de la rive gauche ont été retirés pour éviter qu’ils ne se retrouvent au milieu de l’eau. Dans la journée, le niveau de la Seine pourrait atteindre jusqu’à 5,60 mètres. Pour l’instant, ce sont « que » les pieds du zouave du pont de l’Alma qui trempent dans le fleuve.

8663197

« Le risque n’existe pas aujourd’hui », tranche Jérôme Goellner, de la Direction environnement et énergie de la région Ile-de-France. Il rappelle qu’en 1910, la Seine était montée jusqu’à plus de 8 mètres, un niveau « exclu » pour cet épisode.

Nemours sous les eaux, incroyables images dans le Loiret

Le département de Seine-et-Marne a été placé mercredi matin en alerte rouge inondations en raison du risque de crue majeure du Loing, tout comme le Loiret où il est tombé, selon le département, l’équivalent d’un mois et demi de précipitations en trois jours, près des deux tiers des communes sont touchés par les crues. Les quelques 300 pompiers mobilisés ont procédé à plus de 2 000 interventions depuis le début des intempéries.

Sur l’A10, fermée à partir du péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines en direction d’Orléans, 650 automobilistes se sont retrouvés bloqués. Environ 200 ont été transportés en camions militaires dans le chef-lieu du Loiret, où un centre d’accueil a été installé dans le palais des sports. L’accès à Orléans reste également impossible par l’A71 en provenance de Vierzon et de Bourges.