SHARE

J-4 avant l’Euro et la sécurité préoccupe toujours les organisateurs de la compétition. D’importants moyens humains vont donc être mis en place pendant un mois pour assurer tout à la fois fluidité et sécurité durant l’Euro 2016, autour des fans zones, du Parc des Princes et du Stade de France. Michel Cadot, préfet de police de Paris, a notamment annoncé la présence de 1200 militaires en plus sur Paris.

3.000 policiers supplémentaires

« Nous allons renforcer le dispositif parisien avec 1200 militaires supplémentaires sur Paris, a annoncé Michel Cadot. La présence d’au moins 80% des fonctionnaires sera garantie. »

Le Stade de France comptera huit points de pré-filtrage et six points d’entrée dans le périmètre avec 1.267 agents privés, 375 volontaires d’orientation et 950 à 1.100 forces de l’ordre. Le Parc des Princes aura 25 point de pré-filtrage, cinq points d’entrée dans le périmètre, 878 agents privés, 216 volontaires et 700 à 850 forces de l’ordre. Quant à la fan zone du Champ-de-Mars qui accueillera entre 50.000 et 90.000 personnes, elle comptera 16 points de pré-filtrage, six entrées, 332 à 479 agents privés, 200 volontaires et 750 à 1.100 policiers pour assurer la sécurité.

stade_2

La fan zone du Champ-de-Mars

Questionné sur un courrier qu’il avait adressé à Bernard Cazeneuve et dans lequel il évoquait la fermeture de la fan zone du Champ-de-Mars, le préfet a souligné que cette lettre « n’aurait pas dû se retrouver dans la presse ». Le préfet a signifié qu’en accordant des moyens supplémentaires, le ministre de l’Intérieur avait répondu de la meilleure façon.

« Aujourd’hui, je ne peux pas vous dire que le climat est celui de la sérénité car nous sommes dans une période de tension et de forte exigence sécuritaire. Je considère que les moyens qui ont été alloués à la préfecture de police, le dispositif de sécurité mis en place (…) tout cela répond aux inquiétudes que j’avais exprimées dans un cadre qui n’était pas destiné à être nécessairement public », a-t-il indiqué.