SHARE

Depuis que les joueurs italiens se sont retrouvés à Coverciano, le camp de base de la Squadra Azzurra pour cet Euro, le sélectionneur Antonio Conte doit faire face à chaque conférence de presse au pessimisme des journalistes. Car la « Squadra Azzura », qui débute ce soir face à la Belgique (à 21 heures, à Lyon), n’arrive pas a convaincre les journalistes et les supporters italiens , notamment a cause de leurs nombreux absents.

Une attaque peu efficace

L’Italie va devoir se passer de la pépite Marco Verratti, opéré d’une pubalgie et si précieux dans le dispositif tactique transalpin. Claudio Marchisio, lui aussi, sera absent à cause d’un genou blessé. Quant à Andrea Pirlo (37 ans) et Sebastian Giovinco (29 ans) partis jouer aux États-Unis n’ont pas été appelés par Antonio Conte.

Mais en attaque que la Squadra Azzurra semble trop tendre avant d’attaquer l’Euro. Mario Balotelli, buteur de l’Italie lors de la demi-finale de l’Euro en 2012 (auteur d’un doublé contre l’Allemagne), est partit se perdre a Milan ou il n’a marqué que trois buts cette saison. Alors, la Nazionale a mis son destin entre les pieds d’Eder (Inter Milan), Zaza (Juventus), Immobile (Torino), Pellè (Southamption) et Insigne (Naples). Avec la sélection, aucun de ces cinq attaquants ne l’unanimité. Âgés de 27 ans de moyenne, ils n’ont marqué que onze buts au total sous les couleurs de l’Italie . Loin de leurs ainés Totti , Del Piero…

Heureusement la défense reste de fer

Antonio Conte peut se baser sur une défense solide, l’ADN historique de l’Italie. La légende Buffon qui disputera son 158e match avec la sélection ce lundi soir , sera protégé par ses coéquipiers à la Juventus sous forme de défense à trois : Barzagli, Bonucci et Chiellini. Membres du seul club italien à avoir brillé cette saison en Coupe d’Europe (huitième de finale de la Ligue des champions), ils sauront faire voir leur sens de la tactique.
Les fans italiens espèrent que cela sera suffisant pour que la Nazionale, douzième au classement Fifa , résiste et s’impose face à la Belgique, deuxième de ce classement et première nation européenne. L’Italie outsider de cette compétition arrive avec quelques doutes mais semble pouvoir créer la surprise grâce a leur combativité et leur hargne légendaire .