SHARE

Cela fait près de 3 mois (13 avril) que l’Olympique de Marseille est en vente. Les supporters souhaitent désespérément un actionnaire capable de remettre le club à flot. L’objectif de cette dernière est claire : vendre Marseille pour 200 millions d’euros (100 millions pour l’achat, 100 millions pour investir).

L'actionnaire de Marseille semble hésitante
L’actionnaire de Marseille semble hésitante

Seulement voilà, Marguerita Louis-Dreyfus ne semble pas pressée. Plusieurs offres ont pénétré le bureau de l’actionnaire mais aucune a abouti à des solutions concrètes. Selon la Provence, il n’y aurait pourtant deux repreneurs officiels qui présentent les garanties demandés par le club. Mais l’hésitation reste à son comble.

Pourquoi la femme d’affaires traine-t-elle les choses ? Cette russe de 53 ans n’investit plus dans le club depuis 2014 et c’est vraiment la première fois que la situation économique de l’Olympique de Marseille est vraiment stable.

Le vestiaire a perdu de son ampleur cet été avec les départs de Michy Bashuayi à Chelsea (40 millions d’€), Benjamin Mendy à Monaco (15 millions d’€), Mario Lemina à la Juventus Turin (9,5 millions d’€), Steve Mandanda à Crystal Palace (2 millions d’€) et Abdelaziz Barrada à Al Nasr (2 millions d’€). Vincent Labrune, ex président du club, a réussi à équilibrer les comptes avant de partir. Et ce n’est pas fini, actuellement le cas de Georges-Kévin Nkoudou est en cours. Il devrait s’engager à Tottenham pour 13 millions d’euros.

Pour Marguerita Louis-Dreyfus et son entourage, ce n’est pas un problème d’avoir une équipe en construction : « lls sont dans une logique exclusivement financière et se contenteront d’un effectif acceptable ».

Une situation complexe pour Marseille qui doit puiser son effectif pour se renforcer aux moindres coûts. Après ces transferts, le club phocéen enregistre 65 millions d’euros mais le changement ne semble pas acté. Y aura-t-il un investisseur cet été à Marseille ?