SHARE

Premier pollueur mondial devant les États-Unis, la Chine s’est prononcé ce vendredi 2 juin, au lendemain de l’annonce du retrait des es États-Unis des accords de Paris par Donald Trump. 

C’est une position importante qu’a adopté la Chine, elle qui avait difficilement accueilli les accords de Paris. Se prononcer en faveur des accords de Paris, en étant le premier pays pollueur au monde et en étant au lendemain de l’annonce de Donald Trump sur le retrait des États-Unis de ces accords, est donc un acte hautement symbolique.

« Nous pensons que l’accord de Paris reflète l’agrément le plus large de la communauté internationale autour de la question du changement climatique, a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying. Les parties prenantes doivent chérir ce résultat chèrement gagné ».

Pierre MORIN