SHARE

Depuis le mois de mai 2017, une polémique enfle. Le stérilet Mirena provoquerait des effets secondaires beaucoup plus intenses que ce qui était annoncé au préalable. Des nombreux témoignages affirment que ce stérilet leur aurait provoqué de graves effets secondaires tandis que d’autres affirment n’avoir rien eu. Alors le stérilet Mirena dangereux ou seulement pas adapté à toutes ?

Les gynécologues nient la réalité

Le stérilet Mirena est prescrit pour traiter les règles trop abondantes et également comme moyen de contraception. Le stérilet du laboratoire Bayer est inséré dans l’utérus d’une patiente et libère pendant cinq ans une hormone appelée lévonorgestrel et aurait des effets secondaires inattendus chez certaines patientes.

Vertiges, irritabilité, anxiété, baisse de la libido, fatigue, perte de cheveux, état dépressif, crises d’angoisse font ainsi partie des symptômes décrits. Ces symptômes n’ont d’ailleurs pas toujours été pris en compte avec assez de sérieux par les médecins lorsqu’on lit les témoignages des femmes ayant subies ces effets secondaires.

Un groupe de parole sur Facebook a ouvert pour que les femmes qui souffrent de symptômes liés au stérilet Mirena puissent discuter entre elles de leur vécu et s’entraider. Beaucoup de ces femmes affirment que leur gynécologue ne les a pas suffisamment informées des effets secondaires qu’elles pourraient avoir ni de leur étendu. Ainsi pour elles, les effets secondaires sont minimisés et elles n’ont pas pu comprendre dès le début pourquoi leurs corps réagissaient ainsi ni pourquoi. Elles ont la sensation que leurs gynécologues n’a pas été suffisamment bienveillant en ne les informant pas correctement.

A chaque témoignage qui sort, une sensation d’omerta pratiquée par les médecins gynécologues se fait sentir. Ils sont accusés par leurs patientes de nier une majorité des effets secondaires ou des troubles subis par le port du stérilet hormonal de Bayer. Souvent les mêmes phrases ressortent, leurs médecins leurs disent : “Vous vous faites des idées, c’est dans votre tête, vous allez trop sur Internet, votre Mirena n’est pour rien dans vos troubles, c’est l’âge, c’est normal“. les symptômes énoncés par leurs patientes : vertiges, migraines ou encore pertes de libidos.

Une internaute s’étonne : “Je suis très étonnée par le discours des gynécologues qui refusent de voir les effets du Mirena dans plein de symptômes comme la perte de libido, puisque ces effets indésirables sont décrits dans la notice. Il y a un décalage entre la notice et le discours médical, et puis comme les déclarations de pharmaco-vigilance (voir plus loin : Que fait l’ANSM ?)  ne sont quasiment jamais faites, forcément la balance bénéfice-risque du Mirena est complètement faussée. J’ai une amie qui est sage-femme et qui comme moi ne comprend pas pourquoi les gynécologues tiennent ce discours, il y a sûrement quelque chose qui m’échappe, mais ces médecins préfèrent dire à une femme d’aller voir un psy pour se faire soigner, plutôt que de leur retirer leur Mirena. Bien entendu, il y a des gynécologues qui acceptent de reconnaître les effets indésirables et retirent le Mirena, mais ils semblent minoritaires“.

Des témoignages inquiétants

Sur la page de témoignages Facebook, des femmes publient tous les jours leurs vécus avec le stérilet Mirena et comment elles ont souffert d’effets secondaires.

Une femme de 40 ans, qui préfère garder l’anonymat annonce qu’elle revit depuis qu’elle a retiré son stérilet Mirena. Ses symptômes sont apparus la seconde fois où elle s’est fait posé son stérilet Mirena. “J’avais des migraines très fortes, le coeur qui s’accélère, des maux de ventre, des montées d’angoisses, alors que tout allait bien dans ma vie”. Elle fini par consulter son médecin généraliste qui lui fait passer une série d’examens qui ne montrèrent aucun résultat. Elle fini par aller sur internet et tombe sur la même série de symptômes qu’elle et qui mettent en cause le stérilet Mirena, celui qu’elle porte. “J’ai pensé : c’est possible que ce soit ça. J’ai pris rendez-vous avec mon gynécologue pour me le faire retirer. Elle m’a un peu ri au nez, mais elle l’a fait. Depuis, j’ai un stérilet en cuivre et je n’ai plus jamais eu aucun des précédents symptômes. On ne m’a jamais parlé des effets secondaires. Si ça avait été le cas, j’aurais pu réagir plus vite”. Cependant, elle reste mesurée face à cette polémique : “le groupe Facebook a ouvert une fenêtre d’expression à beaucoup de femmes. Je souhaite du courage à celles qui le portent encore. Elles ont de la chance par rapport à moi et accèdent à une information plus riche. Mes symptômes étaient vraiment angoissants : j’avais l’impression de faire un AVC à chaque minute. Mais il faut faire du tri dans l’information qu’on trouve. Nous ne sommes pas des médecins. Ca peut affoler certaines femmes pour qui tout va bien”. Mais le compte rendu de l’agence européenne du médicament a été saisi et doit se prononcer en juin. Elle espère à propos de cela “qu’ils ne mettent pas ça sous le tapis. Ce serait mal vécu par beaucoup d’entre nous”.

Beaucoup d’autres témoignages comme celui de cette femme sortent tous les jours. Mais d’autres femmes de leurs côtés ne semblent pas avoir les mêmes problèmes avec le stérilet Mirena.

Aucun problème pour d’autres femmes

Une femme de 42 ans, s’enthousiasme de son côté “je l’ai depuis un an et ça a changé ma vie”. Son médecin lui a prescrit ce stérilet car elle souffre d’endométriose (une maladie chronique qui touche 1 femme sur 10 en âge de procréer). “C’est une maladie très handicapante. Elle peut rendre les femmes infertiles et provoque des douleurs intenses” nous confie cette femme. Pour elle aucun problème avec Mirena comme elle nous l’explique “Dans mon cas, Mirena est hyper recommandé. Je ne me reconnais pas du tout dans les témoignages qu’on lit, je n’ai pas de désagréments. Je me méfie des effets d’emballement. Ca reste des hormones. Certaines femmes y sont plus sensibles que d’autres. Il n’existe pas de pilule géniale ou de stérilet génial qui ira à tout le monde”. Cependant elle posera tout de même des questions à ce propos à son gynécologue mais seulement pas curiosité et non par peur.

“Allo docteurs” avaient estimé en 2016 que le stérilet n’y était pour rien

Sur France 5 l’émission “Allo docteurs” répond aux inquiétudes ou questions des auditeurs et en Janvier 2016 le sujet était le stérilet Mirena et comment une femme n’avait plus de désir sexuel depuis la pose du stérilet. Avec l’aide d’une gynécologue et une sexologue l’émission avait tenté de comprendre si le stérilet était le cause ou si c’était autre chose et à la fin ils ont conclu que le stérilet hormonal n’était pas la cause de ces maux. Ils réduisent les risques d’effets secondaires à très peu de choses.

En attendant juin et la réponse de l’agence européenne du médicaments, d’autres voix se lèvent pour raconter leur histoire avec ce stérilet, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Il faudra patienter quelques semaines pour savoir leurs conclusions.

Manon Anger